Poussières d’étoiles

« La Famille du Prophète est à l’exemple des étoiles dans le ciel. Quand s’éteint une étoile, une autre s’allume. Dieu a parachevé pour vous Ses oeuvres et vous a fait voir ce à quoi vous aspiriez. » L’Imam Ali (as)

 

La Nuit Du Jour Où L’Imam Ali Fut Blessé… 29 août, 2010

Classé dans : 5. Articles — poussieresdetoiles @ 23:38

 

La Nuit Du Jour Où L’Imam Ali Fut Blessé…

barresdecorative11.gif

Durant le mois de Ramadhan l’Imam Ali (as) rompait le jeûne chez un de ses enfants à tour de rôle, à savoir l’Imam Al Hassan, l’Imam Al Hussein et Zaynab (as), cette nuit là, il devait rompre le jeûne chez sa fille Zaynab(as). Elle lui prépara le plat de rupture, qui contenait un pain d’orge, du lait battu et des pincées de sel, l’Imam voyant cela dit à Zaynab : « Veux-tu que je passe un long moment entre les mains d’Allah le Jour du Jugement avec ce plat qui rassemble du lait battu et des pincées de sel ? » Zaynab voulut enlever le sel, mais l’Imam lui demanda de laisser le sel et de retirer le lait battu.

Ensuite l’Imam se leva de table et entra dans un état, dans lequel tout homme dont la mort approche entre, tantôt il sortait de la maison, tantôt il rentrait, tantôt il priait, tantôt il lisait le Coran, tantôt il observait le ciel dehors en se disant, voici la nuit que le Prophète (saw) m’avait prédite. Zaynab remarqua l’état de son père, et lui demande ce qui se passait, et il lui dit ce que le Prophète lui avait dit durant un rêve.

L’heure d’Al Fajr approchant, l’Imam Ali s’empressait pour aller à la mosquée. l’Imam Al Hassan le croisant, fut étonné par cet empressement inhabituel. Sur son chemin l’Imam vit les canards, et recommanda à Zaynab d’en prendre soin. Arrivée à la mosquée, la première chose qu’il fit il réveilla les personnes s’y trouvant dont le maudit Ibn Mouljam,  ensuite il monta et fit l’appel à la prière, qui pénétra dans toutes les maisons de la ville de Koufa.

L’Imam s’avança pour guider la prière, lorsqu’il se prosterna le maudit des maudits, sortit son épée empoisonnée, et s’avança vers l’Imam, lorsque notre Saint Imam se releva de sa prosternation, le maudit le frappa de son épée et le sang se répandit dans le Mihrab, et trempa la sainte barbe de notre Imam (as), lorsque notre Imam a reçu le coup, il s’écria : « Par Le Seigneur De La Ka’ba, j’ai triomphé », et les gens entendirent un cri du ciel, qui était celui de Gibril (as) :  » Par Allah les piliers de la Guidance se sont effondrés, le plus mauvais des mauvais, a tué le plus pieux des pieux ». Et le ciel prit une couleur sombre.

Ibn Mouljam tenta de s’échapper, mais il fut capturé, l’Imam Ali recommanda à son fils Al Hassan (as) de n’agir envers lui que de la meilleure façon tant qu’il sera en vie. L’Imam Ali demande à ses deux fils de l’épauler jusqu’à la maison. L’Imam Ali (as) quitta ce bas monde ne valant rien, par rapport au monde auquel il s’en est allé, la nuit du 21 Ramadhan, et la communauté musulmane perdit Le Meilleur des Hommes après le Prophète Mohammed (saw).

A Allah Nous Appartenons Vers Lui Nous Retournerons.

http://www.al-imane.org/archive/index.php/t-1238.html

 

 

La bataille de Badr 28 août, 2010

Classé dans : 5. Articles — poussieresdetoiles @ 13:36

 

 

La bataille de Badr

    25ddd272c6.gif    

Au milieu du mois de Jamadil Awwal  2 A.H., il fut rapporté à Médine qu’une caravane de commerce se rendait de la Mecque vers la Syrie sous la direction d’Abou Soufyane.

         Le Saint Prophète (s) décida d’envoyer deux hommes pour en savoir plus sur cette caravane. Il leur dit de se renseigner sur sa trajectoire, le nombre de gardiens ainsi que la nature des marchandises qu’elle transportait. Les deux hommes rassemblèrent les informations suivantes :

1. Il s’agissait d’une grosse caravane et tous les Mecquois y avaient une part de marchandises

2. Le chef de la caravane se nommait Abou Soufiyane et il était escorté par 40 hommes.

3. 1000 dromadaires transportaient les marchandises estimées à 50 000 dinars.

         Les Qoraïchites avaient confisqué la propriété de tous les Musulmans ayant émigré vers Médine, et le Saint Prophète (s) décida alors de saisir la propriété des Mecquois en échange. Bien que les Musulmans se mirent à la poursuite d’Abou Soufiyane, ils ne parvinrent pas à le rattraper. Mais, la date de retour de la caravane était assez précise car les Koraïchites retournaient toujours de la Syrie vers la Mecque en début d’automne.

         Le Saint Prophète (s) quitta Médine pour se rendre vers la vallée de Badr, à 80 milles de Médine, où il attendit le retour de la caravane.

         Abou Soufiyane réalisa que les Musulmans l’attendraient à Badr qui était un lieu d’arrêt sur la route vers La Mecque; il envoya ainsi un appel à l’aide de toute urgence à La Mecque. Les Mecquois envoyèrent aussitôt une  armée  colossale sous le commandement de Abou Djahal afin de se battre contre les Musulmans. Le Saint Prophète (s) fut informé de l’avancée de l’armée mecquoise et il demanda aux Musulmans ce qu’ils pensaient de mener une bataille. Bien que Abou Bakr et Omar voulaient retourner à Médine, Mikhdaad qui était un fervent Musulman se leva et dit: « Oh Prophète d’Allah ! Nous sommes avec vous et nous allons nous battre. » 

         De son côté, Abou Soufiyane décida de faire un long détour pour rentrer en évitant Badr. Une fois de retour sain et sauf à la Mecque, il envoya un message à Abou Djahal pour qu’il revienne, mais Abou Djahal était trop fier pour rebrousser chemin et voulait écraser les Musulmans avec son armée.

         Les deux armées s’affrontèrent le 17 Ramzane 2 A.H. L’armée musulmane se composait de 313 soldats avec pour tout et en tout 2 chevaux et 70 dromadaires. L’armée mecquoise possédait 900 soldats, 100 chevaux et 700 dromadaires. Ils étaient bien plus équipés que les Musulmans.

         Selon la coutume arabe, la bataille était précédée d’un combat singulier (d’homme à homme). Trois guerriers, Outbah bin Rabiyah,  Chaybah bin Rabiyah et Walid bin Outbah défièrent les Musulmans. Trois Musulmans, Awf, Ma’ouz et Abdoullah Rawahah s’avancèrent. Ces hommes étant des Ansars de Médine, Outbah dit : « Nous ne nous battrons pas avec vous. Envoyez-nous nos égaux. »

         Le Saint Prophète (s) envoya alors Oubaydah, Hamza et Imam Ali (a). Oubaydah affronta Outbah, Hamza affronta Shaybah et Imam Ali (a) affronta Walid. Hamza et Imam Ali (a) eurent vite fait de tuer leurs adversaires, mais Oubaydah fut gravement blessé et mourut. Les Koraïchites furent perturbés de voir l’adresse des guerriers musulmans et se mirent à attaquer ensemble.

         Le Saint Prophète (s) retint son armée en arrière et leur ordonna d’envoyer des flèches aux ennemis. Cette attaque organisée déstabilisa les troupes mecquoises et constatant leur confusion, le Saint Prophète (s)  ordonna une attaque générale. Les Musulmans se mirent à se battre avec conviction et la guerre retentit sur la vallée de Badr.  Imam Ali (a) déchira l’armée mecquoise, tuant les soldats ennemis avec une facilité terrifiante. Sa puissance et son habileté à manier l’épée terrifièrent les Mecquois qui commencèrent à prendre la fuite.  

         Peu de temps après, la bataille fut achevée et les Musulmans remportèrent la victoire bien qu’étant moins nombreux que les ennemis.

         Lors de cette bataille, les Musulmans perdirent 14 hommes tandis que 70 Mecquois incluant leurs chefs Abou Djahal, Nawfal, Oumayyah et d’autres furent tués. Parmi ceux-là, Imam Ali (a) en tua 36 à lui tout seul et vînt en aide pour tuer les autres.

         70 hommes furent faits prisonniers par les Musulmans. Les prisonniers étaient traités avec beaucoup de bonté par les musulmans et certains devinrent se convertir. « Bénis soient les gens de Médine « , dit un des prisonniers plus tard, « ils nous faisaient monter sur des chevaux alors qu’ils marchaient eux-mêmes, ils nous donnaient du blé et du pain à manger alors qu’il en restait un tout petit peu, se contentant de manger des dattes. »

         Les prisonniers riches achetèrent leur liberté en s’acquittant d’une rançon. On demanda aux autres d’apprendre à 10 enfants à lire et à écrire tandis que d’autres encore furent relâchés par le Saint Prophète (s) et eurent le droit de rentrer à la Mecque. 

         La victoire de Badr endurcit la foi des Musulmans et mit en garde les mécréants mecquois contre la force de l’Islam à présent reconnue. La même année, Allah ordonna le jeûne aux Musulmans. C’est ainsi que ce verset du Coran fut révélé :

          « Le mois de Ramadan est le mois au cours duquel le Coran a été descendu comme guide pour les gens, et preuves claires de la bonne direction et du discernement. Donc quiconque d’entre vous est présent en ce mois, qu’il jeûne! Et quiconque est malade ou en voyage, alors qu’il jeûne un nombre égal d’autres jours. »

                                                                              Sourate- al-Baqarah, 2:185

Lire l’article complet : La bataille de Badr et d’autres événements de la deuxième année de l’Hégire

 

 

pedagogie montessori

Classé dans : 1.1. Montessori — poussieresdetoiles @ 11:01

 

La pédagogie Montessori

 

Maria Montessori, première femme médecin diplômée en médecine en Italie au début du siècle a passé sa vie entière à observer les enfants. Elle consacra son énergie à créer des établissements pour l’éducation des enfants et à dispenser ses connaissances par des conférences à travers le monde entier. Aujourd’hui, des milliers d’écoles Montessori ouvrent chaque jour leurs portes à de nombreux élèves dans tous les continents. Beaucoup d’éducateurs et éducatrices ont fait le choix de cette pédagogie. Car l’éducation Montessori est très différente de l’enseignement traditionnel, elle s’en distingue par des aspects fondamentaux que nous allons développer.

 

http://poussieresdetoiles.unblog.fr/2009/06/01/478/

 

 

 

L’esprit Montessori

Classé dans : 1.1. Montessori — poussieresdetoiles @ 10:59

 

L’esprit Montessori

“N’élevons pas nos enfants pour le monde d’aujourd’hui. Ce monde n’existera plus lorsqu’ils seront grands. Et rien ne nous permet de savoir quel monde sera le leur : alors, apprenons-leur à s’adapter.”

Maria Montessori – Pédagogie scientifique, tome 1- 1958

Le Dr. Maria Montessori pensait qu’aucun être humain ne pouvait être éduqué par une autre personne. L’individu doit agir lui-même ou il ne le fera jamais. Ainsi, il continue à apprendre longtemps après les heures et les années qu’il a passé dans une classe parce qu’il est motivé en lui-même par une curiosité naturelle et l’attrait de la connaissance. Il est donc essentiel de susciter et encourager dès le plus jeune âge cette démarche à l’origine naturelle, souvent altérée par des pédagogies peu ou pas adapté à l’enfant.

C’est ainsi que le Dr. Montessori sentit que le but d’une éducation durant l’enfance n’était pas “d’emplir l’enfant” mais plutôt de cultiver son propre désir d’apprendre. Il faut que l’enfant édifie lui-même sa personnalité et qu’il développe ses facultés motrices et intellectuelles.

C’est pourquoi l’adulte doit avoir une confiance complète dans les forces de l’enfant, respecter sa liberté d’action, son rythme propre et préparer l’ambiance nécessaire et favorable à son développement.

Les périodes sensibles

Les enfants traversent tous des « périodes sensibles ». Il s’agit de sensibilités spéciales en voie d’évolution, des moments de la vie de l’enfant où celui-ci est tout entier « absorbé » par une sensibilité particulière à un élément précis. Ce sont des périodes passagères. Il est primordial que l’ambiance (l’environnement) offre au bon moment à l’enfant les moyens de se développer.

Selon Maria Montessori, « si l’enfant n’a pu obéir aux directives de sa période sensible, l’occasion d’une conquête naturelle est perdue à jamais ». Pendant ces périodes sensibles, l’enfant assimile telle ou telle acquisition. Si l’enfant est aidé à ce moment précis, l’apprentissage se fait en profondeur. Mais si l’enfant ne trouve pas les éléments (dans l’ambiance et le matériel) qui répondent à son besoin du moment, la sensibilité s’étiolera progressivement.

Pour en savoir plus :

http://pagesperso-orange.fr/planete.anthony/vieprof/montessori/pageguidemontessori.htm

 

 

Les périodes sensibles

Classé dans : 1.1. Montessori — poussieresdetoiles @ 10:58

 

Les périodes sensibles

 

Une autre observation du Dr. Montessori, qui a été renforcée par des recherches actuelles, est l’importance des périodes sensibles pour les premiers apprentissages. Ce sont des périodes de fascination intense pour apprendre un caractère ou un savoir-faire particulier, tel que monter et descendre les marches, mettre des choses en ordre, compter et lire. C’est plus facile pour un enfant d’apprendre une chose particulière pendant la période sensible correspondante plutôt qu’à n’importe quel autre moment de sa vie. La classe Montessori profite de ce fait en laissant l’enfant libre de choisir ses propres activités qui correspondent à ses périodes personnelles d’intérêt.

 

Période de vie utérine : le bébé sera sensible tout au long de la grossesse aux contacts avec sa mère. Ne vous privez pas de toutes activités sensorielles avec lui. Chantez pour lui, parlez lui et surtout à voix haute. essayez de rentrer en contact

 

De la naissance à 6 mois : il existe en dehors et a besoin de protection, d’être porté, contre sa mère notamment, le plus souvent possible. Les massages, portages, chant toujours, balancement, bercement, toutes les activités de contact sont importante. Il aime suivre ses parents dans leurs activités. Contre eux il se sent en sécurité. Respecter son rythme et ses besoins est fondamental. Il vit dans un monde sensoriel.

 

9 mois : le bébé se lance parfois dans des activités préparatoires à la marche. Il rampe, il commence une exploration systématique. Il essaie de saisir seul, de manger seul avec ses moyens qu’il perfectionne tous les jours. Il babille depuis longtemps déjà, mais l’acquisition du langage va se faire sur plusieurs années et à des rythmes très différents selon les enfants. C’Est la période de tout ce qui se pousse. Il faudra à ce moment rendre sécuritaire son environnement. Le travail d’exploration est très important. Et à cet age un enfant ne peut pas entendre n non, ou une injonction verbale. Le bébé aime sortir et avoir des activités avec ses parents

 

18 mois : a ce stade l’enfant a acquis une certaine forme de déplacement. Il aime s’entraîner. Il est très actif, tout l’intéresse et comme il se déplace, des conflits peuvent survenir, c’est la raison pour laquelle il est essentiel de rendre l’environnement vivable, pour vous et pour lui. Il doit pouvoir découvrir inlassablement. Bien sûr il aime toujours les contacts et le portage, mais petit à petit il a des activités supplémentaires.


2 ans : il a accompli un grand travail de croissance. Il s’affirme, et dit non très souvent. Il vit des grades frustrations, et des crises de rage. Il veut imiter les adultes qui le guident. Il veut faire seul. C’est la période sensible de l’ordre. Toutes les activités de la maison l’intéressent, le balayage, trier, laver des légumes, etc. Ne lui refusons pas notre aide lorsqu’il s’est lancé dans une entreprise trop importante pour lui, sous le prétexte qu’il demande à agir seul.
Il joue souvent avec d’autres enfants, mais il ne peut pas encore prêter. Obliger un enfant au prêt, c’est le fixer dans son attitude de non prêt pendant de longues années.

 

3 ans : A trois ans l’enfant se perfectionne, il devient méticuleux, il absorbe toujours l’ambiance dans laquelle il vit. Plus que jamais les enfants préfèrent les activités de la vie courante aux jouets qui leurs sont proposés. La période sensible du langage se poursuit jusqu’à 6 ans. L’enfant aux travers de ses jeux effectue toujours un travail de recherche et d’apprentissage. Il est plus intéressé par exemple au processus de fabrication d’un objet qu’au résultat.

 

De 3 à 6 ans : il continu de se perfectionner. Il va souvent montrer de l’intérêt pour apprendre des notions qui lui permettront par exemple de communiquer. Entre quatre et six ans il est possible que se déclenche une période ou l’enfant se passionne pour l’écrit. L’écoute de ce qu’il manifeste peut donner une orientation à vos son age. C’est lui-même qui l’abandonnera qu’il ne peut encore l’aborder.

 

De 6 à 11 ans : l’enfant construit en lui ce que Maria Montessori appelle « l’homme moral »C’est une construction interne qui doit de faire, une notion de justice aussi qui prend une dimension pour lui. Il cherche à se situer dans l’espace et dans le temps. Il est capable d’appréhender l’abstraction. Le travail des mains est toujours essentiel.

 

 

 

La naissance de l’Imam Hassan (as) 27 août, 2010

Classé dans : 5. Articles — poussieresdetoiles @ 19:08

 

La naissance bénie de l’Imam Hassan (as)

ou La première Aqiqa dans l’histoire de l’Islam

fleur71.gif

 

Nom : Hassan (Shabbar)

Parents : l’Imam Ali (as) et Sayyida Fatima (as)

Surnom : Abou Mohammad

Titre : Al-Mojtaba (le Choisi)

Naissance : 15 Ramadan 3  A.H. (Médine)

Décès : 7 Safar 50 A.H. (Médine), empoisonné par sa femme, Jo’da bint Ash’ath

Lieu de sépulture : Jannatol Baqi

 

L’Imam Hassan (as) est né à Médine le 15 du mois de Ramadhan de l’an 3 après l’Hégire alors que le Prophète avait 56 ans.

Ce dernier fut immédiatement averti et se rendit aussitôt auprès de Fâtima (P). Il prit l’enfant et l’embrassa puis demanda au père, l’Imam ‘Ali (P), le nom de son enfant. ‘Ali (P) lui répondit de la même manière qu’il venait de répondre quelques instants plus tôt à sa femme lorsqu’elle lui posa la même question : « je ne peux pas devancer le Prophète (P) de Dieu que tu es. ».

Et le Prophète (P) de lui répondre : « Moi non plus, je ne peux pas devancer Dieu. » C’est alors que l’Ange Jîbril (P) apparut au Prophète (P) pour lui annoncer le nom que Dieu avait donné à l’illustre enfant : Al Hassan (P). Un nom que personne n’avait porté jusque là dans toute l’Arabie.

Dans l’oreille droite du nouveau-né le Saint Prophète récita l’Appel à la prière (Al Azan) puis dans l’oreille gauche l’annonce de la prière (Al iqâma).

 

Au septième jour de la naissance de Al Hassan (P), le Prophète égorgea un mouton. A la femme qui assista Fâtima (P) dans son accouchement il remit une partie du mouton et un dinar pour lui exprimer sa joie et sa reconnaissance. Il fit également raser la tête du divin enfant et donna en aumône la valeur d’un poids d’argent (métal) équivalent à celui des cheveux coupés.

A la place du sang avec lequel les arabes de l’époque enduisaient le corps d’un nouveau-né, le Prophète (P) utilisa les huiles mélangées de Khaloûq et de safran. Puis il circoncit l’enfant.

Al Hassan et son petit- frère Al Hussein (P) – qui naquit un an après lui – grandirent sous l’aile protectrice et l’amour infini du Prophète (P). Un hadith de Abu Huraïra rapporté par l’Imam Ahmad Ibn Hanbal nous raconte cette anecdote :

« Un jour que le Prophète (P) se promenait avec ses deux enfants, un arabe, qui l’observait depuis un bon moment lui fit la remarque suivante :

- ô Prophète (p) de l’Islam, tu ne cesses d’embrasser ces enfants. Je sens que tu les aimes au plus haut point. Et le Prophète de lui répondre :

- Je jure que je les aime et celui qui les aime m’aimera et celui qui les déteste me détestera. »

De même qu’il répondit à un autre qui lui reprochait cette fois ce noble élan :

« Je consacrerais toujours le temps qu’il faut pour donner à ces enfants tout l’amour que je nourris pour eux. Quant à toi ce n’est pas de ma faute si Dieu t’a enlevé du cœur toute affection. »

Même dans la prière – moment de vérité absolue chez le musulman a fortiori chez le Prophète (P) – il lui arrivait que l’un de ces enfants soit sur sa nuque alors qu’il avait le front par terre. Il attendait simplement que l’enfant se dégage pour se soulever.

 

Les deux frères tirèrent de leur proximité avec le Prophète (p) une éducation sans faille sous-tendue par une instruction tout aussi vaste que dense embrassant tous les domaines de la Connaissance. Cela se passa ainsi jusqu’à la disparition du Prophète (P) à l’âge de 8 ans pour Al Hassan (P) et 7 ans pour Al Hussein (P). C’est alors que l’Imam ‘Ali (P) prit la relève auprès de ses illustres enfants.

 

Lire la suite : La biographie de l’Imam Hassan (as)

Particulier pour la Naissance de l`Imam Hassan (as)

 

 

 

Bibliothèque du petit musulman

Classé dans : 7. Bibliotheque,C~Petit musulman~ — poussieresdetoiles @ 11:33

 

p6.gif

Livres :

 

- Les Beaux Noms de DIEU (avec CD)

- L’histoire de la naissance de Moussa (avec CD)

- L’histoire du petit écureuil qui cherchait DIEU, Claire Jobert

- Le petit éléphant rose, Claire Jobert

– L’arbre brûlé, Claire Jobert

- Le Prophète (saw) et les enfants

- L’histoire de Guillaume

- Dame tricotin, Claire Jobert

- Mon abécédaire du mois de Ramadan, Valérie Doumerc

- L’ami le plus sûr, Claire Jobert

- Maman ! je veux prier ! (treize histoires en bande dessiné sur les rites de la prière)

- LA PRIERE Pilier de le religion musulmane (son enseignement de façon simple et illustrée)

- LA PURIFICATION avec le livre des trois sangs (l’enseignement de ses règles de façon simple et illustrée)

Vous trouverez tous ces livres aux éditions B.A.A. ( lylas@cyberia.net.lb )

- Le plus petit des Muezzins, Claire Jobert, aux éditions Maison d’Ennour ( ennour@noos.fr )

- DIEU nous a créés tous différents, Claire Jobert, aux éditions Tawhid ( http://www.islam-france.com/ )
 

Plusieurs livres sur http://stores.lulu.com/momine

 

Et aussi ici : www.dauci.com

 

En Anglais :

http://yaseerandzahra.org/new-products/

http://www.academyofislam.org/shop/listItems.asp?SearchID=57

http://www.fadakbooks.com/fadakbooks/chboe.html

 

Livres en ligne :

L’histoire illustrée de l’islam

LES AVENTURES DE YASSIR ET ZAHRA UN TRÉSOR PRÉCIEUX LE TASBIH DE BIBI FATEMA (AHS)

Princesse Inaya devient baligha

Si les liens ne fonctionnent pas, allez sur http://yaseerandzahra.org/ et cliquer sur « Livres en français »

en anglais :

http://www.shiamultimedia.com/kidsbooks.html

 

Dessins animés :

Dessin animé ma cha’ ALLAH sur le Prophète (as) 

 

 

 

Sur le net

Classé dans : 7. Bibliotheque,C~Petit musulman~ — poussieresdetoiles @ 11:32

 

Sur le net :

Sites musulmans

en français :

Un tout nouveau site pour les petits : http://umalbanine.e-monsite.com/ emstar.gifemstar.gifemstar.gifemstar.gif

Magazine pour les enfants : http://www.radiorvs.com/alhikmatmagazine/ emstar.gifemstar.gifemstar.gifemstar.gif

http://www.shia974.fr/madressa/madressa_cours_et_activites.html emstar.gifemstar.gifemstar.gifemstar.gif

http://www.madressa.fr/ emstar.gifemstar.gifemstar.gifemstar.gif

http://www.albouraq.org/madressa/madressa.htm emstar.gifemstar.gifemstar.gif

http://www.lesfutursfideles.com/ emstar.gifemstar.gifemstar.gif

http://www.saffinatulnajat.org/fr_01.htm emstar.gifemstar.gifemstar.gifemstar.gif

Mots croisés

en anglais :

http://yaseerandzahra.org/ emstar.gifemstar.gifemstar.gifemstar.gif

http://www.zainmadressa.net/ emstar.gifemstar.gifemstar.gifemstar.gif

http://www.madressa.net/CMSnew/ emstar.gifemstar.gifemstar.gifemstar.gif

http://www.shiasisters.net/ emstar.gifemstar.gifemstar.gifemstar.gif (pour les adolescentes)

http://kidsmedia.net/ emstar.gifemstar.gifemstar.gif

http://www.al-islam.org/topical.php?cat=114 emstar.gifemstar.gifemstar.gif

http://www.playandlearn.org/articles.asp?Type=Coloring&prt=none emstar.gifemstar.gifemstar.gif

Vous trouverez également des pages pour les enfants sur ce site :

http://www.ezsoftech.com/giknowledge/emstar.gifemstar.gifemstar.gif

 en visitant les rubriques de gauche.

http://community-2.webtv.net/T-LOUNGE/SHIAHOMESCHOOLERS/emstar.gifemstar.gifemstar.gif

http://www.zainab.org/commonpages/kids/kids.asp emstar.gifemstar.gifemstar.gif

http://www.zainab.org/v5/kids-corner/zainabi-kids-mag.aspx (magazines au format pdf)

http://www2.irib.ir/Ouriran/koodak/page1/html/en/1.htm emstar.gifemstar.gif

http://www.balagh.com/english/child/index.htm  emstar.gifemstar.gifemstar.gif

http://www.al-imam.net/al-imamkids.htm emstar.gifemstar.gif

http://www.aminah.shiahosting.com/Kids%20recources.html emstar.gifemstar.gif

http://www.hujjat-workshop.org/index.cfm?content=1 emstar.gifemstar.gif

http://www.imamreza.net/eng/list.php?id=0612

 http://www.jafariyanews.com/child.htm

 http://mujtabamagazine.com/

http://en.rafed.net/index.php?option=com_content&view=section&id=10:kids-corner&layout=blog&Itemid=856#

ebooks :

http://www.shiamultimedia.com/kidsbooks.html

en arabe :

http://rafed.net/child/ emstar.gifemstar.gifemstar.gif

http://www.qatifkids.com/emstar.gifemstar.gif

http://www.fadak.org/kids/kids.htm emstar.gifemstar.gifemstar.gif

http://fadak.org/kids/anbeya/3.htm emstar.gifemstar.gifemstar.gif

 

 

 

Sur le net (2)

Classé dans : 7. Bibliotheque — poussieresdetoiles @ 11:31

 

Coloriages musulmans

http://www.playandlearn.org/articles.asp?Type=Coloring&prt=none

http://shia974.fr/apprendre-en-coloriant.htm

http://www.geocities.com/mutmainaa/kids/colour.html

http://www.freewebs.com/coursarabeislam/coloriages.htm

http://www.nospetitsmusulmans.com/pages/activites/coloriage.php

http://www.kutchuk.com/ramadan/ramadan.htm

http://www.momes.net/coloriages/ramadan/ramadan.html

http://www.educol.net/fr-coloriages-images-colorier-photo-islam-c206.html

http://albetaqa.com/album/displayimage.php?album=lastup&cat=18&pos=1

http://alssunnah.com/main/articles.aspx?article_no=2622

http://www.crayola.com/free-coloring-pages/print/ready-for-ramadan-coloring-page/

http://www.handipoints.com/coloring-pages/fun-facts/arab-holidays etoile.gif

http://www.supercoloring.com/pages/big-beautiful-mosque/ etoile.gif

 

 

 

BismiLLAH 24 août, 2010

Classé dans : 3. Outils pedagogiques,D~Petit ecolier~ — poussieresdetoiles @ 10:44

 

BismilLÂH*

(à partir de 3 ans)

 

Se joue à plusieurs, au minimum quatre (un meneur de jeu, trois exécutants).

Ce sera un jeu à faire à la maison lors des réunions d’enfants.

Déroulement

Le meneur de jeu énonce les consignes. Il propose par exemple :

BismilLÂH, levez un bras !

Tout le monde lève un bras.

Pour être exécuté l’ordre doit être précéder, à chaque fois de « BismilLÂH », sinon il ne faut rien faire. Par exemple :

Levez un pied !

On ne doit pas bouger. Si un enfant a bougé, il a perdu !

A chaque fois l’ordre est différent.

 

* Pour prendre l’habitude de commencer chacune de nos actions grâce au nom de DIEU.

 

 

123
 
 

Il était une fois Gisèle |
la famille s'agrandit enfin! |
dominiqueetpascal |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Bienvenue chez Jacques BERTHET
| Garderie«les petites fleurs»
| Mariage Delphine et Yannick