Poussières d’étoiles

« La Famille du Prophète est à l’exemple des étoiles dans le ciel. Quand s’éteint une étoile, une autre s’allume. Dieu a parachevé pour vous Ses oeuvres et vous a fait voir ce à quoi vous aspiriez. » L’Imam Ali (as)

 

Calendrier de lecture du Coran 29 juin, 2011

Classé dans : 5. Articles — poussieresdetoiles @ 18:51

 

Calendrier de lecture du Coran pendant le mois de Ramadan

(pour les enfants à partir de 7 ans)

coeursr

Le mois de Ramadan est un mois sacré car DIEU l’a choisi pour y révéler les Textes Saints.De nombreux musulmans aiment faire une lecture complète du Coran pendant ce mois béni. La lecture de ce noble Livre apporte de nombreux bienfaits.

Voici des calendriers de lecture d’un ou plusieurs Joz’ du Coran pour les enfants, suivant leur niveau de lecture en arabe :

Calendrier de lecture du Coran dans 5. Articles pdf  calendrierdelectureducorandebutants.pdf

pdf dans 5. Articles  calendrierdelectureducoranintermediaire.pdf

Pour voir comment lire le Coran, lire : http://poussieresdetoiles.unblog.fr/2009/07/12/le-printemps-du-coran/

TERRECORAN

 

 

 

 

Fiches pédagogiques 24 juin, 2011

Classé dans : 2. Fiches pedagogiques,D~Petit ecolier~ — poussieresdetoiles @ 16:20

 

p15.gif

 

Il existe des corrélations certaines entre l’utilisation par l’élève de formes spécifiques d’images mentales visuelles et auditives d’une part et son succès dans des disciplines scolaires déterminées d’autre part.

 

     La cause de difficultés pédagogiques que rencontrent des enseignants : l’élève qui n’emploie que des images mentales auditives ne comprend pas les méthodes d’un professeur très visuel et vice-versa. Des éléments de solution peuvent être apportés afin que l’élève cultive d’autres images mentales que celles dont il a pris l’habitude d’user.(Cf. Profils pédagogiques d’A.de La Garanderie.)  Il faut que l’enseignant prenne conscience de l’importance des images mentales.

 

     L’image mentale est le matériau pédagogique de base, il faut mettre à jour la façon dont cette image va être traitée.Maintenant, nous voulons nous occuper de ses modes d’emploi.

 

     Ces modes d’emploi ne se réduisent pas à l’art par lequel l’enseignant transmet  son message. Non. Les modes d’emploi auxquels nous pensons sont ceux qu’utilise l’élève pour se rendre attentif, pour réfléchir, pour mémoriser. Nous estimons qu’il existe des gestes mentaux pédagogiques dont le bon usage procure le succès à l’élève. Ces gestes mentaux pédagogiques sont au nombre de cinq, qu’on doit considérer comme fondamentaux :

 

     1) le geste d’attention par lequel le message pédagogique est accueilli par l’élève,

 

     2) le geste de compréhension par lequel on donne du sens au message,

 

     3) le geste de réflexion par lequel ce message est assimilé et devient opérationnel,

 

     4) le geste de mémoire par lequel ce message est rendu disponible pour l’avenir,

 

     5) le geste d’imagination qui donne un style personnel à ce message et qui conduit à la découverte et à l’invention.

 

     Il faut reconnaître qu’il y a une vie mentale du dedans.

 

Comment ces gestes peuvent-ils être accomplis ? Autrement dit : comment être attentif ? comment réfléchir ? comment mémoriser ?

 

Réf. : « Développer l’intelligence de votre enfant par la méthode La Garanderie, Françoise Brissard, éds du Rocher


 

 

Résumé

Classé dans : 2. Fiches pedagogiques — poussieresdetoiles @ 16:18

 

 

LES GESTES MENTAUX A EFFECTUER POUR APPRENDRE

 

LE GESTE D’ATTENTION :

Faire le projet d’évoquer (revoir ou réentendre dans sa tête)

 

LE GESTE DE MÉMORISATION :

Faire le projet de réutiliser (voir/dire à quoi ça va servir ; film)

 

LE GESTE DE COMPRÉHENSION :

Faire le projet de traduire pour appliquer ou expliquer (voir/dire autrement)

 

LE GESTE DE RÉFLEXION :

Faire le projet de confronter / mettre en relation (comparer avec des connaissances)

 

LE GESTE D’IMAGINATION :

Faire le projet de transformer pour découvrir ou inventer (trouver d’autres formes)

 

 

 

 

Soins au naturel 17 juin, 2011

Classé dans : 7. Soins naturels,B~Maman~ — poussieresdetoiles @ 19:40

 

 

7.gif

 

 

Soins au naturel

 

Pour prendre soin de sa famille en évitant les produits chimiques

 

 

 

Naissance au naturel

Classé dans : 4. La grossesse et la naissance,7. Soins naturels — poussieresdetoiles @ 19:39

 

Naissance au naturel

 

Positions pour faciliter le travail : positions2frlow.jpg

Positions pour faciliter la naissance : positions1frlow.jpg

 

Liens :

http://maternage.free.fr/naissance_naturelle.htm

http://www.perinatalite.info/ ou http://www.projetdenaissance.com/

http://alexandra.harpet.free.fr/index.htm

http://accouchement.chez.com/

 

 

Que faire pour nos chers disparus

Classé dans : 4. Do'as et Ziaraat — poussieresdetoiles @ 19:17

 

Que faire pour nos chers disparus ?

 

La mort, la première des étapes menant vers l’Autre-monde.

 

Cette étape comporte des obstacles durs à franchir et des moments difficiles à supporter. En voici deux des plus importants :

Le premier obstacle : L’agonie et la difficulté de l’arrachage de l’âme du corps : “L’agonie de la mort fait apparaître la vérité: ‹Voilà ce dont tu t’écartais›”[1]. C’est une étape très difficile, car l’agonisant doit faire face à des épreuves de toutes sortes : les douleurs de la maladie, la paralysie de la langue, la disparition des forces du corps, les lamentations de la famille et leurs adieux, le souci de l’orphelinat des enfants, la séparation des biens, des trésors, des économies qu’on a tant peiné à obtenir durant toute une vie, et dont beaucoup seraient peut-être mélangés avec des propriétés illégales appartenant à autrui et usurpées injustement, ou sur lesquels la part d’Allah (zakât, khoms etc) n’a pas été prélevée, ce qui en fait des biens illicites (harâm), problème auquel il n’a pas attaché l’importance due et dont le souci n’est né qu’une fois la mort s’est pointée, souci que l’Imam Ali a si bien décrit dans Nahj-ul-Balâghah : “Il (l’agonisant) se rappelle des biens qu’il a amassés sans se soucier de la légalité de leur origine, ni de ce qu’ils contiennent de légal et de douteux. Il doit donc assumer les conséquences de leur thésaurisation au moment où il ne peut que s’en séparer pour les laisser à ceux qui lui succèdent et qui vont en jouir. Le résultat est que les autres en seront les heureux bénéficiaires, et à lui d’en assumer la lourde responsabilité.”

[...]

Le Deuxième obstacle : la ‘adîlah (l’abjuration ou l’apostasie) lors de la mort : ‘adîlah, signifie abandonner la Vérité ou s’en détourner pour le Faux lors de la mort, sous l’effet de la présence de satan auprès du mourant et de ses tentations en vue de susciter en lui le scepticisme et le conduit à l’apostasie.

Contre le risque de ce mal du dernier moment de l’existence de l’homme, il y a des du‘â’ et des ta‘withah (invocation de protection).

[...]

On rapporte que le Prophète (P) recommanda un jour : “Envoyez vos cadeaux à vos morts !” Lorsqu’on lui demanda quels étaient les cadeaux des morts, il répondit :“L’aumône et le du‘â’ ”, et d’ajouter : “Les âmes des morts viennent chaque vendredi vers ce monde devant les maisons. Ils se mettent à crier tristement et à se lamenter en appelant leurs familles, leurs amis et leurs enfants à l’aide et à la compassion : “Soyez compatissants envers nous en dépensant ce que nous possédions, qu’Allah vous couvre de Sa Miséricorde ! D’autres ont bénéficié de nos biens, alors qu’on nous  demande d’en fournir les comptes. Compatissez à notre sort par l’offre en aumône d’un dirham, un pain ou un vêtement, qu’Allah vous revête de l’habit du Paradis !” Puis le Prophète (p) pleura tellement que ses larmes l’empêchèrent de parler et que tous ses compagnons éclatèrent en sanglots. Et le Prophète (P) d’ajouter : “Ce sont vos frères de religion. Ils se sont transformés en terre après avoir joui de la vie. Ils crient de douleur des supplices et disent : “Si nous avions dépensé des biens dont nous disposions entre nos mains pour l’agrément d’Allah, nous n’aurions pas besoin de vous !” Puis ils retournent avec un soupir et des remords en s’écriant : “Envoyez-nous rapidement vos aumônes”

[...]

” Et l’Imam d’ajouter : “La Prière, le jeûne, le Pèlerinage, l’aumône, l’acte de bienfaisance et le do‘â’ faits au nom d’un mort parviennent à sa tombe”. Il dit également : “La récompense (la rétribution = ajr) de ces actes (faits au nom d’un mort) bénéficie aussi bien au mort à qui ils sont destinées qu’à la personne qui les lui a dédiés. Selon un autre hadith attribué à l’Imam al-Sâdiq (p) : “Tout Musulman qui accomplit une oeuvre (acte de piété ou de bienfaisance) au bénéfice d’un mort, Allah lui accorde une double récompense tout en faisant parvenir la rétribution de cette oeuvre audit mort.” (Mafâtîh al-Jinân, 2e partie, pp. 71-72)

Lire l’article complet : http://www.bostani.com/manazil.htm

 

 

Mathématiques : Les cartes à points

Classé dans : 3. Outils pedagogiques — poussieresdetoiles @ 19:05

 

 

Les cartes à points

 

C’est une façon de représenter les chiffres et les nombres pour que l’enfant en ait une image mentale claire et qu’il puisse ensuite effectuer les calculs rapidement.

Cela permet aussi, par exemple, également d’appréhender plus rapidement et plus concrètement les notions de pair/impair et de double, par suite la multiplication et la division par 2.

 

http://perso.orange.fr/jean-luc.bregeon/Page%208.htm

http://www.mission-laique.asso.fr/pedagogie/pdf/math50/am50p11.pdf

http://www.edu.gov.mb.ca/frpub/ped/ma/sac/1re/PDF/amis.pdf

http://ressources.ecole.free.fr/outils/math/outils-math.htm

http://jt44.free.fr/abc/b.htm

 

Pour fabriquer des cartes à points, polices de caractères à télécharger :

http://perso.orange.fr/jean-luc.bregeon/Page%200-9.htm

ou http://www.ac-amiens.fr/inspections/80/amiens5/tice/polices/cartapoints/cartapoints.php

 

Manuel :

Millemaths CP – fichier de l’élève

Recharge cartes à points

 

Activités mentales :

http://perso.orange.fr/jean-luc.bregeon/Page%203-12.htm

 

Affichages des nombres de 0 à 20 :

http://www.les-coccinelles.fr/lienpage2/numeration/outils/affichage0a10.pdf

http://www.les-coccinelles.fr/lienpage2/numeration/outils/affichage11a20.pdf

 

Quelques ressources dans le même ordre d’idée :

http://maternailes.net/classe/bandenu/grandebande.pdf

http://perso.wanadoo.fr/jean-luc.bregeon/

http://maternailes.net/classe/bandenu/bqndeindiv.pdf

 

http://img7.xooimage.com/files/4/6/7/bn_1_10_cartapoints1-175686d.pdf

http://img7.xooimage.com/files/0/c/8/bn_1_10_cartapoints2-175689e.pdf

http://img9.xooimage.com/files/1/6/8/bn_1_30_cartapoints-17568bb.pdf

 

http://jejoueenclasse.free.fr/?cat=19

 

 

 

Le consentement du père dans le mariage

Classé dans : 1. Le mariage — poussieresdetoiles @ 18:57

 

Le consentement du père dans le mariage

 

Les enseignements islamiques recommandent que les filles se marient avec le consentement de leur père. Beaucoup de juristes musulmans considèrent ce consentement comme une condition essentielle du mariage des filles.

On peut noter à cet égard les points suivants :


1. Etant donné qu’un mariage établit un contact social entre deux familles, il est à conseiller aussi bien aux garçons qu’aux filles de consulter leurs parents pour ce qui concerne le choix de leurs future maris ou femmes. Une telle consultation équivaut à un témoignage de respect aux parents, et à un signe de gratitude pour toutes les difficultés qu’ils ont subies pour élever leurs enfants. Cela conduit également à une meilleure entente entre les familles des deux parties. Au-delà de tout cela, agir de la sorte, c’est le moyen le plus approprié de bénéficier de l’expérience personnelle et de la connaissance sociale des parents concernant le choix du partenaire de la vie et la conduite conjugale appropriée.


2. Les parents sont encouragés à prendre en considération, lorsqu’ils guident leurs enfants, les exigences réelles de ceux-ci, les nouvelles conditions dans lesquelles ils auront à vivre. Ils doivent comprendre que le mariage concerne en premier lieu leurs enfants et leur vie future, ainsi que celle de leurs propres futurs enfants, et non eux-mêmes. Donc, au moment de telles consultations, ils doivent en première instance s’assurer que l’épouse de leur fils possède les nobles qualités fondamentales, et non celles du deuxième ou troisième degré, et ils ne doivent pas se laisser influencer par des considérations illusoires, telles que la richesse et la position sociale de la famille du futur fiancé ou de la future fiancée.


3. Les juristes qui considèrent le consentement du père comme étant une condition essentielle du mariage de la fille, retiennent cette position seulement lorsqu’il s’agit d’une vierge. Evidemment, ils donnent de l’importance à cette condition seulement parce qu’à leur avis l’intervention d’un père affectueux et expérimenté est d’une grande valeur.


4. Même dans le cas d’une vierge, ils affirment que le consentement du père est fondamental seulement dans la mesure où il essaie de sauvegarder les intérêts de sa fille, et non de lui imposer sa volonté, éventuellement contre ses intérêts (de la fille). S’il s’avère que le père est porté à imposer sa volonté contre les intérêts de sa fille, il est du devoir des autorités compétentes le prendre note de l’affaire, et en vertu des pouvoirs dont est investi un gouvernement musulman juste, d’entreprendre les actions qui s’imposent pour sauvegarder les intérêts de la fille.

 

Source : http://www.al-shia.org/html/fre/librari/philosophie-2/05.html#link75

 

 

Français : Lector et Lectrix 16 juin, 2011

Classé dans : 3. Outils pedagogiques — poussieresdetoiles @ 10:56

 

Apprendre à comprendre les textes narratifs

 

 

La compréhension ça s’enseigne.

 

Qu’est-ce que la compréhension ?

 

C’est une activité mentale de construction du sens qui peut s’exercer dans tous les registres (oral, écrit, lecture d’images fixes ou mobiles). Ce processus se construit progressivement par l’intégration de nouveaux éléments. Cette intégration se produit soit au niveau explicite (mise en relation directe des éléments) soit au niveau implicite (inférences).

Lire la suite.

Lector & Lectrix
Apprendre à comprendre les textes narratifs (CM1, CM2, 6° et SEGPA)

Retz, 2009


« Un remarquable outil qui propose un programme précis et rigoureux pour amener les élèves des niveaux concernés à devenir des lecteurs plus efficaces, en ne se contentant pas d’évaluer les compétences supposées, mais en mettant en place un véritable enseignement de la compréhension, à partir de textes-supports judicieux (et d’ailleurs souvent savoureux, puisque contenant un problème, une énigme, une surprise…). Il s’agit, à travers une progression systématique et raisonné d’apprendre à ces élèves à se représenter mentalement ce qu’ils lisent, à reformuler, à adapter leur lecture au type de demande de l’enseignant, à justifier leur démarche, à faire des hypothèses, à distinguer, deviner et déduire, à s’appuyer tantôt sur le texte, tantôt sur leur expérience, à mesurer le degré de fiabilité de leur réponse et donc accepter de douter de celle-ci, etc.
Un cédérom contenant les documents utilisés complète un ouvrage qui a les apparences d’un manuel pratique tout en étant également un ouvrage de fond sur la lecture à l’école.
Que d’intelligence, de capacité à mettre à la portée de tous des recherches essentielles  ! Bien loin de l’improvisation et de la construction bâclée des épreuves d’évaluation de CM2 et de l’absence de réflexion sur l’apprentissage de la compréhension dans les recommandations ministérielles… »

Jean-Michel Zakhartchouk

 

http://xxi.ac-reims.fr/ec-jmoulin-chaumont/articles.php?lng=fr&pg=1580

http://cread.bretagne.iufm.fr/IMG/ppt/CREADRGoigoux.ppt

http://pedagogie.ac-toulouse.fr/ien09-saint-lizier/spip/IMG/pdf/memoire_et_comprehension_en_lecture_goigoux_fname.pdf

 

 

 

 

 
 

Il était une fois Gisèle |
la famille s'agrandit enfin! |
dominiqueetpascal |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Bienvenue chez Jacques BERTHET
| Garderie«les petites fleurs»
| Mariage Delphine et Yannick