Poussières d’étoiles

« La Famille du Prophète est à l’exemple des étoiles dans le ciel. Quand s’éteint une étoile, une autre s’allume. Dieu a parachevé pour vous Ses oeuvres et vous a fait voir ce à quoi vous aspiriez. » L’Imam Ali (as)

 

Qui sont les AHL-ul-BAYT ? 10 août, 2011

Classé dans : 6.1. Les Ahl-el-beyt,A~Musulmane~ — poussieresdetoiles @ 14:23

 

4.gif

 

Qui sont les AHL-ul-BAYT ?

 

« O vous les AHL-ul-BAYT [les Gens de la Maison de Prophète] ! ALLAH veut seulement éloigner de vous la souillure, et vous purifier totalement. »

Le Coran, Sourate al-Ahzâb, 33 : 33

« Je suis sur le point d’être rappelé [par ALLAH] et de répondre [à ce Rappel]. Je vous laisse les Deux Poids [al-Thaqalayn] : le Livre d’ALLAH et ma Famille, les Gens de la Maison. Celui Qui est Doux [ALLAH] m’a informé qu’ils ne se sépareront pas jusqu’à ce qu’ils reviennent vers moi près du Bassin [le Jour du Jugement]. Regardez donc comment vous les traiterez après moi. »

Le noble Prophète (saw), cité par Ahmad ibn Hanbal

 

Mais qui sont les AHL-ul-BAYT ?

 

 

 

Les Ma’ssoumin dans la bible

Classé dans : 6.1. Les Ahl-el-beyt — poussieresdetoiles @ 14:21

 

Les 14 Ma’ssoumin dans la Bible

 

 

Ces 2 premiers versets annoncent nos 12 Imams (as) :

« A l’égard d’Ismaël, je t’ai exaucé. Voici, je le bénirai, je le rendrai fécond, et je le multiplierai à l’infini ; il engendrera douze princes, et je ferai de lui une grande nation. » Genèse 17:20

« Ce sont là les fils d’Ismaël ; ce sont là leurs noms, selon leurs parcs et leurs enclos. Ils furent les douze chefs de leurs peuples. » Genèse 25:16

 

Et le suivant est à propos de Hz Fatima Zahrã (as), Hz Mohammad (as) et des 12 Imams (as) :

« Un grand signe parut dans le ciel : une femme enveloppée du soleil, la lune sous ses pieds, et une couronne de douze étoiles sur sa tête. » Apocalypse 12:1

 

 

Vu sur http://www.al-imane.org/forums/forum.php

 

 

Les AHL-ul-BAYT dans le Saint Coran 27 décembre, 2008

Classé dans : 6.1. Les Ahl-el-beyt,A~Musulmane~ — poussieresdetoiles @ 19:36

 

Les AHL-ul-BAYT dans le Saint Coran

 

Le Saint Coran est la Source de la Pensée et l’Origine de la Législation et des Valeurs islamiques. Ce qui y est dit est Révélation et Parole Divine Sacrée, qui formule le mode de la vie et précise ses lois. Tout musulman le sait : ce que le Saint Coran a apporté constitue sa Législation et son Message dans la vie, et il est tenu de l’appliquer et de marcher à sa Lumière. Le Saint Coran a évoqué le Ahl-ul-Bayt (P)* de la façon suivante :

Le Verset de Tat-hîr (la Purification)

« O vous, les Gens de la Maison ! ALLAH veut seulement éloigner de vous la souillure, et vous purifier totalement. » (Sourate Al-Ahzâb, 33 : 33)

Les interprétations et les récits concordent pour affirmer que les personnes visées par le terme « Ahl-ul-Bayt » sont les Membres de la Famille du Prophète, à savoir ‘Ali, Fâtima, al-Hassan et al-Hossayn (P).

Le Verset de Mawaddah

« Dis : « Je ne vous demande aucun salaire pour cela, si ce n’est votre amour envers les Proches. »" (Sourate al-Chûrâ, 42 : 23)

Le Messager d’ALLAH a bien précisé qui est désigné par ce Verset Béni, et qui sont ceux envers qui l’amour, l’obéissance et l’imitation sont obligatoires.

Selon les exégètes, les rapporteurs de hadith et les biographes, les « proches » visés dans ce Verset sont ‘Ali, Fâtima, al-Hassan et al-Hossayn (P).

Le Verset de Mubâhalah

« Si quelqu’un te contredit après ce que tu as reçu en fait de Science, dis : « Venez ! Appelons nos fils et nos filles, nos femmes et vos femmes, nous-mêmes et vous-mêmes : nous ferons alors une exécration réciproque en appelant la Malédiction d’ALLAH sur les menteurs. »" (Sourate Âl ‘Imrân, 3 : 61)

Il s’agit d’un événement historique immortel, que les historiens et les mufassir ont relaté, et qui a mis en évidence l’immunité de la Famille du Prophète (‘Ali, Fâtima, al-Hassan et al-Hossayn (P)) aux yeux d’ALLAH, et sa place sublime dans la Ummah. Pour en lire le tafsir : http://www.tebyan.net/index.aspx?pid=57104

Le Verset de Salât

« Oui, ALLAH et Ses Anges prient sur le Prophète. O vous les croyants ! Priez sur lui et appelez sur lui le Salut. » (Sourate al-Ahzâb, 33 : 56)

Dans les versets précédents, le Saint Coran a parlé de la Pureté des Ahl-ul-Bayt et de l’obligation de les aimer, tout en les désignant. Les exégètes ont précisé leur identité et leurs noms. Dans le verset dont nous traitons ici, ALLAH annonce comme un Ordre obligatoire la Prière sur le Prophète et sur sa Famille. Une telle obligation réaffirme et rehausse la position des Ahl-ul-Bayt, et ne laisse aucun doute sur l’obligation faite à la Ummah de les révérer.

La Sourate al-Insân

« Les hommes purs boiront à une coupe dont le mélange sera de camphre. Les serviteurs d’ALLAH boiront à des sources que Nous ferons jaillir en abondance. Ils tenaient fidèlement leurs promesses, ils redoutaient un Jour dont le mal sera universel. Ils nourrissaient le pauvre, l’orphelin et le captif, pour l’amour d’ALLAH. « Nous vous nourrissons pour plaire à ALLAH seul ; nous n’attendons de votre récompense, ni gratitude. Oui, nous redoutons, de la part de notre Seigneur, un Jour menaçant et catastrophique. » Mais ALLAH les a protégés du malheur de ce Jour. IL leur fera rencontrer la fraîcheur et la joie. IL les récompensera pour leur patience, en leur donnant un Jardin et des vêtements de soie. Là, accoudés sur des lits d’apparat, ils n’auront à subir ni soleil ardent, ni froid glacial. Ses ombrages seront à proximité, et ses fruits inclinés très bas, pour être cueillis. On fera circuler parmi eux des vases d’argent et des coupes de cristal, de cristal d’argent, et remplies jusqu’au bord. Ils boiront à une coupe dont le mélange sera de gingembre, puisé à une source nommée là-bas : « Salsabil ». Des éphèbes immortels circuleront autour d’eux. Tu les compareras, quand tu les verras, à des perles détachées. Quand tu regarderas là-bas, tu veras un délice et un faste royal. Ils porteront des vêtements verts, de satin et de brocart. Ils seront parés de bracelets d’argent. Leur Seigneur les abreuvera d’une boisson très pure. « Cela vous est accordé comme récompense. Votre zèle a été reconnu. »" (Sourate al-Insân, 76 : 5-22)

Dans ces Versets bénis, le Saint Coran parle des Ahl-ul-Bayt, et les place au sommet de la crainte révérencielle. Il les présente comme des modèles et des exemples à suivre par l’humanité, afin que les générations leur emboîtent le pas et marchent sur leurs traces. L’événement historique à l’occasion duquel ces Versets bénis sont descendus met en évidence la position élevée des Ahl-ul-Bayt, leur sublimité dans l’application et l’observance de la Chari’ah, leur dévouement aux Préceptes d’ALLAH, et indique qu’ils sont des gens pieux qui guident vers le Paradis quiconque les suit et suit leur Voie.

 

 

 

Les AHL-ul-BAYT dans la tradition prophètique

Classé dans : 6.1. Les Ahl-el-beyt,A~Musulmane~ — poussieresdetoiles @ 19:34

 

Les AHL-ul-BAYT dans la tradition prophètique

 

Hadith al-Thaqalayn:

« Je suis sur le point d’être rappelé [par ALLAH] et de répondre [à ce Rappel]. Je vous laisse les Deux Poids [al-Thaqalayn] : le Livre d’ALLAH et ma Famille, les Gens de la Maison. Celui Qui est Doux [ALLAH] m’a informé qu’ils ne se sépareront pas jusqu’à ce qu’ils reviennent vers moi près du Bassin [le Jour du Jugement]. Regardez donc comment vous les traiterez après moi. »

 cité par :

a- Al-Tirmithî dans son « Çahîh » (Manâqîb Ahl-ul-Bayt), Tom. II, p.380, selon une chaîne remontant à Zayd ibn Arqam;

b- Al-Hâkim dans « Mustadrak al-Çahîhayn », Tom. III, p. 109, d’après la chaîne de Zayd ibn Arqam également;

c- Ahmad ibn Hanbal, d’après une chaîne remontant à Abî Sa’îd al-Khidrî, Tom. III, p. 17;

d- Al-Tabarânî, dans « Al-Mo’jam al-Kabîr », Tom. I, p. 129, copie manuscrite;

e- Al-Muhib al-Tabarî, dans son « Thakhâ’ir », p. 16.

« De quiconque je suis le Maître ‘Alî est aussi son Maître! O mon Dieu! Sois l’Ami de quiconque est son ami, et l’Ennemi de quiconque est son ennemi »
Rapporté par al-Tabarânî, AHMAD et bien d’autres

« Il y aura après moi douze Successeurs, issus tous de Quraych (la tribu dont est issu le noble Prophète). »
Relaté par Ibn Mas’ûd dans « Mustadrak al-Sahîhayn », Tom. 1, p. 269. »

« Al-Mahdî sera au nombre de mes descendants (min wildî). Il aura une absence et une occultation pendant laquelle les peuples seront égarés. Il réapparaîtra avec les munitions des Prophètes (P). Il la (la terre) remplira de justice et d’équité, de même qu’elle aura été remplie de tyrannie et d’injustice. »
Ce Hadîth est rapporté par Cheikh al-Çadûq dans « Kamâl al-Dîn », et adopté comme référence par al-Juwanî al-Châfi’î dans « Farâ’id al-Samtayn » et par al-Qandûzî al-Hanafî dans « Yanâbî’ al-Mawaddah »

« Les Imams après moi seront au nombre de douze, dont neuf descendront de l’épine dorsale d’al-Hussain et le neuvième de ce dernier est le Mahdî (p). »
Relaté par Ibn Mas’ûd et cité dans « Kîfâyat al-Athar », p. 23.

 

 

 

Hz Fatima-Zahra (as) dans le noble Coran

Classé dans : 6.1. Les Ahl-el-beyt,A~Musulmane~ — poussieresdetoiles @ 19:32

 

Hz Fatima-Zahrã (as) dans le noble Coran

 

La fille du noble Prophète Muhammad (S) est Fatima az-­Zahrã. Sa mère est la Dame Khadija, Mère des Musulmans. Son mari est Amir al-Mu’minine, le leader des successeurs du Prophète; ses fils et petits-fils sont Imams (Que la paix et les bénédictions d’Allah soient sur eux).
La Dame Fatima (P) est née le 20 Jumadi Il, quarante cinq ans après la naissance du Prophète. Elle est morte le mardi 3 Jumadi II, en l’an (II) de l’Hégire à la fleur de l’âge, à 18 ans. Ses funérailles et enterrement furent conduits par l’Imam Ali (P) à Médine.

 

Dans sa piété, son culte et sa noblesse, elle était à l’exemple de son père. Beaucoup de versets coraniques furent révélés à sa louange.

 

Le noble Prophète avait l’habitude de la considérer comme «La Maîtresse des femmes des mondes», de l’aimer et de la respecter tellement que chaque fois qu’elle entrait dans la chambre du noble Prophète, celui-ci se levait pour l’accueillir, la faisait asseoir à sa place et même baisait sa main.

 

On entendait souvent le noble Prophète dire: «Allah est content de ce qui contente Fatima et se met en colère contre ce qui la courrouce».


Le noble Prophète dit aussi: «Quatre femmes sont les meilleures, entre toutes, dans le Paradis: Asia fille de Muzâhim, Ma rya m, fille de ‘Imran, (la mère de ‘Issa), Khadija, fille de Khul1′ailid. et Fatima, fille de Muhammad (P)».

 

Lorsqu’on demanda à ‘Aïcha (la femme du Prophète) «Qui était le plus aimé du noble prophète ?» Sa réponse fut: «Fatima». Et lorsqu’on lui demanda encore: «et qui était le plus aimé du Prophète parmi les mâles ?», elle répondit: «Le mari de la Dame Fatima», c’est-à-dire Ali, fils d’Abou Talib (P).
Le noble Prophète a déclaré: «En vérité, c’est Allah qui m’a ordonné de marier Fatima à Ali (P)».

 

Elle donna à Amir al-MouninÎn Ali (P) cinq enfants:
L’Imam al-Hassan (P), L’Imam al-Hussayn (P), La Dame Zainab, La Dame Om Koulthoum, et Muhsin, qui fut tué dans le ventre de sa mère lorsqu’elle fut attaquée par ses ennemis. 

Le noble Prophète dit : «Tout enfant suit la famille de son père, sauf la progéniture de Fatima, dont je suis l’ancêtre et la source» (Tous les enfants de Fatima sont la descendance du Prophète).
Il est un fait bien connu que le noble Prophète avait un amour profond pour sa fille chérie, la Dame de Lumière, Fatima Zahrã.  Cette dévotion extrême n’était pas due seulement au lien de descendance directe et de sang entre le Prophète et sa fille, mais tenait aux vertus incomparables que celle-ci possédait et qui furent exaltées et chéries par Allah. Cela peut être corroboré par d’innombrables versets coraniques et Hadiths :

 

Sourate al-Insân

La totalité de la Sourate «AI-lnsân» (appelée aussi Sourate «Hal Atânâ» et Sourate «AI-Dahr») fait la louange et le pané­gyrique des «Gens de la Maison», c’est-à-dire l’Imam Ali, Fatima al-Zahrã’ et leur deux fils: l’Imam Hussayn (que la paix soit sur eux). Elle décrit leur piété et la place élevée et vénérée qu’Allah leur réserve. Cette sourate dépeint également la faiblesse générale de l’homme et sa complète léthargie, la différence entre l’enchantement réel du Paradis, l’acceptation et l’approbation des prières accomplies par les Gens de la Maison, et la déclaration d’Allah à l’adresse du noble Prophète Muhammed (P). Et ce faisant, elle marque la distinction des «Gens de la Maison» parmi lesquels la position de la Dame de Lumière, Fatima al-Zahrã’, n’est pas moins que celle d’un pivot.

 

Le verset (âyah) de Mubâhala

Quelques écclésiastiques chrétiens, sous la direction de l’Evêque de Najran, vinrent à Médine du vivant du noble Pro­phète et passèrent chez lui pour débattre et défendre leur conception déformée de la propre existence du Prophète ‘Issâ (P), ainsi que de ses enseignements. Ce débat traîna en longueur et dura plusieurs jours. Enfin le verset (âyah) de Mubâhala fut révélé au noble prophète. Dans ce verset il reçut l’ordre de dire aux ecclésiastiques de Najrân qu’il amènerait ses propres fils et qu’ils devraient eux aussi faire de même, qu’il amènerait ses femmes et qu’ils devraient eux aussi amener les leurs, qu’il viendrait enfin lui-même et qu’ils devraient pouvoir faire descendre le courroux d’Allah sur ceux qui étaient les menteurs.
Le noble Prophète Muhammad (P) amena avec lui à l’endroit où se déroula la Mubâhala, l’Imam Ali, sa fille Fatima al-Zahrã’ et ses petits-fils, l’Imam al-Hassan et l’Imam al­Hussayn (que la paix soit sur eux) et invita les ecclésiastiques de Najrân à amener les leurs, afin d’invoquer ainsi la colère d’Allah. Mais les ecclésisatiques de Najrân s’abstinrent de s’engager dans cette entreprise et établirent ainsi leur position de menteurs dans l’histoire.
A cette occasion le noble Prophète amena sa propre progé­niture, c’est-à-dire «Les Gens de la Maison» pour confirmer ainsi leur grandeur et leur supériorité sur les autres. Cela si­gnifie en outre que pour toute occasion semblable, ils consti­tuent les âmes exaltées qui peuvent être mises en avant pour montrer l’extrême distinction qu’Allah et Son Prophète leur attachent. Là aussi la position de la Dame Fatima est centrale et principale, comme celle de son mari et de ses enfants.
Allah le Tout-Puissant dit dans le saint Coran: «Si quel­qu’un te contredit après ce que tu as reçu en fait de science, dis: Venez! Appelons nos fils et vos fils, nos femmes et vos fem­mes, nous-mêmes et vous-mêmes: nous ferons alors une exé­cration réciproque en appelant une malédiction de Dieu sur les menteurs» .(Coran, III, 61)

 

Le verset de Tathîr

«Ô vous, les gens de la Maison! Dieu veut seulement éloigner de vous la souillure et vous purifier totalement» (Coran XXXIII, 33)
Ce verset est la louange des Gens de la Maison. Il fut révélé alors que le noble Prophète se trouvait dans la maison d’Om Salmâ, la mère de la «Sincérité». Le noble Prophète portait un manteau sur ses épaules.
Il demande que l’on amène les Membres de Sa Maison (Ali, Fatima, Hassan et Hussayn). Et lorsque ceux-ci arrivèrent, il les enveloppa de son manteau et dit: «0 Allah! Ce sont les membres de ma famille. Envoie Tes bénédictions sur moi et sur ma progéniture» ; puis il récita le verset de Tathîr précité. Cette distinction est décrite dans le Hadith du Manteau aussi; et à partir de là les personnes qui se trouvèrent sous ce Man­teau seront appelées «les Gens du Manteau» (Ahl al-Kisâ’). Ce Hadith a été rapporté par les Traditionalistes sunnites, ce qui ne laisse aucun doute sur son authenticité absolue. Là encore, la position de Fatima al-Zahrã’ est des plus enviables selon les propres termes du Hadith du Manteau précité.

 

http://francais.bayynat.org.lb/Infaillibles/fatimah.htm

 

Hz Fatima-Zahra (as) dans le noble Coran dans 6.1. Les Ahl-el-beyt doc hadithdahlalbeit.doc

Pour lire le sermon Hz Fatima-Zahrã (as) :

http://papillon-noir.net/fatemah/Fatemah/index.php ou  ici

 

 
 

Il était une fois Gisèle |
la famille s'agrandit enfin! |
dominiqueetpascal |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Bienvenue chez Jacques BERTHET
| Garderie«les petites fleurs»
| Mariage Delphine et Yannick