Poussières d’étoiles

« La Famille du Prophète est à l’exemple des étoiles dans le ciel. Quand s’éteint une étoile, une autre s’allume. Dieu a parachevé pour vous Ses oeuvres et vous a fait voir ce à quoi vous aspiriez. » L’Imam Ali (as)

 

Qu’est-ce que l’Islam ? 27 décembre, 2008

Classé dans : 1. L'islam — poussieresdetoiles @ 19:15

 

bismd01.gif

 

Qu’est-ce que l’Islam ?

 

« Avez-vous pleinement réalisé ce qu’est l’Islam ? C’est en somme une religion fondée sur la Vérité. Il est comme une source d’apprentissage d’où coulent plusieurs rivières de Sagesse et de Connaissance. Il est comme une lampe à partir de laquelle de nombreuses lampes allumées. C’est un phare illuminant le Chemin d’ALLAH. C’est un ensemble de Principes et de Croyances qui satisfont tout chercheur de la Vérité et de la Réalité.

Sachez, vous tous, qu’ALLAH a fait de l’Islam la Voie la plus sublime pour obtenir Sa Satisfaction, et le critère le plus élevé de Son adoration et de Son obéissance. IL l’a favorisé de nobles préceptes, de Principes élevés, d’arguments irréfutables, d’une suprématie incontestable et de Sagesse indéniable.

Il vous appartient de maintenir l’éminence et la dignité qui lui sont garanties par Le Seigneur, de le suivre sincèrement, de rendre justice à ses Articles de Foi et de Croyance, d’obéir implicitement à ses Principes et à  ses Ordres, et de lui accorder la place qui lui convient dans votre vie.

Rappelez-vous ! Votre aujourd’hui n’est que le temps qui vous reste pour espérer, désirer et travailler, et au-delà d’aujourd’hui peut n’être que le plus grand vide – la mort. Quiconque travaille pendant ce laps de temps d’attente et d’espoir (le laps de temps qui lui est imparti) recueillera la récolte, et la mort ne lui fera pas de mal. Mais celui qui n’aura pas pris soin d’utiliser ce laps de temps d’une façon bénéfique, perdra son temps et son travail, et la mort lui apportera calamité.

Croyez-moi ! Je ne connais pas de Bénédiction aussi grande que le Paradis, cependant ceux qui laerecherchent sont si paresseux et si insouciants à son égard ; ni de punition aussi terrible que l’Enfer éternel, cependant ceux qui désirent y échapper ne semblent pas tellement le craindre. »

L’Imâm ‘Ali (P)

 

Sommaire

 

L’esprit du monothéisme (1)

L’esprit du monothéisme (2)

L’esprit du monothéisme (3)

 

 

L’esprit du monothéisme (1)

Classé dans : 1. L'islam,A~Musulmane~ — poussieresdetoiles @ 19:09

 

L’esprit du monothéisme

 

Le premier message du Prophète de l’Islam (saw) fut « Point de divinité, si ce n’est DIEU. »

 

L’Unicité est donc la colonne vertébrale de L’Islam.

 

Selon Erich Froom, le contenu moral de toutes les grandes religions aspire à la science, à l’amour fraternel, à la solidarité, à l’indépendance et au sens des responsabilités et bien d’autres aspirations nobles et sublimes.

 

Ces aspirations appartiennent au principe de l’unicité qui est le slogan des prophètes (as).

 

Dimensions et contenu de l’unicité :

a) L’unicité sur le plan de la conception (conception générale de l’univers et de la vie) signifie :

1- L’unité de l’ensemble du monde, l’harmonie et la concordance de ses composants et ses éléments.

«  Celui qui a crée sept cieux, posés les uns sur les autres, sans que tu voies de faille en la création du Très Miséricordieux. Eh bien, tourne le regard. Est-ce que tu vois une quelconque brèche ? » (s 67, v 3)

«  N’ont-ils pas réfléchi en eux-mêmes ? DIEU n’a crée les cieux et la terre et ce qui est entre deux, qu’avec vérité et pour un terme dénommé. Beaucoup de gens cependant mécroient, certes oui, en la rencontre avec leur Seigneur. » (s 30, v 8)

 

2- Le monde a une finalité, il est fondé sur un calcul précis et sur une précision parfaite, et chacun de ses composants a une âme et une signification : le monde a un Créateur avisé. C’est-à-dire que l’origine de la création, et beaucoup de ses composants, ont une finalité, une direction et un but.

« Ce n’est pas en jouant que Nous avons crée le ciel et la terre et ce qui est entre deux ! » (s 21, v 16)

 

3- Toutes les choses et tous les éléments de l’univers sont soumis à DIEU.

«  Tous ceux qui sont dans les cieux et la terre ne font que se rendre, en esclaves, auprès du Très Miséricordieux. » (s 19, v 93)

«  Ils disent : « DIEU a adopté une progéniture. » Pureté à LUI ! Ce qui est dans les cieux et la terre est au contraire à LUI : tous, devant LUI, sont déférents. » (s 2, v 116)

« Et ils n’ont pas mesuré DIEU à Sa vraie mesure. Au jour de la résurrection cependant IL fera de la terre entière une poignée, et les cieux pliés dans Sa  main droite. Pureté à LUI ! IL est tant plus haut que les associés qu’ils donnent ! » (s 39, v 67)

 

 

 

L’esprit du monothéisme (2)

Classé dans : 1. L'islam,A~Musulmane~ — poussieresdetoiles @ 19:07

 

b) L’unicité sur le plan de la conception de l’Homme signifie :

1- L’unité des êtres humains et l’égalité de leur lien avec DIEU

« Voilà [bien] ceux qui ont troqué guidance contre égarement : leur négoce n’a point prof (s 2, v 16)

«  Quiconque, donc, fait œuvres bonnes tandis qu’il est croyant, alors on ne méconnaîtra pas son effort que cependant Nous inscrivons. » (s 21, v 94)

«  Ho, les gens ! Nous vous avons créés d’un mâle et d’une femelle et vous avons désignés en nations et tribus, pour que vous vous entre-connaissiez. Oui, le plus noble des vôtres, auprès de Dieu, c’est le plus pieux des vôtres. Dieu est savant, informé, vraiment ! » (s 49, v 13)

2- L’unité des êtres humains et l’égalité de leur création et de leur constitution humaine

« Gens ! Craignez votre Seigneur qui vous a créés d’une personne unique, et d’elle son épouse, et qui des deux a fait foisonner profusion d’hommes et de femmes. Et craignez DIEU au nom de qui, comme d’un parent, vous vous adressez vos requêtes. Sur vous, vraiment, le veilleur, c’est DIEU. » (s 4, v 1)

3- Les êtres humains sont égaux quant à leur possibilité de se transcender et de se parfaire

« Et Nous t’avons envoyé que comme annonciateur et avertisseur pour la totalité des gens. Mais la plupart des gens ne savent pas. » (s 34, v 28)

 (s 4, v 79)

« Gens ! oui, une évidence vous est venue de la part de votre Seigneur. Et Nous avons fait descendre vers vous une lumière manifeste.

Et puis, quant à ceux qui croient en Dieu et qui se cramponnent à Lui, IL les fera entrer bientôt dans une miséricorde venue de Lui, dans une grâce aussi. Et Il les guidera vers Lui comme à un chemin droit. » (s 4, v 174-175)

4- Tout le monde est affranchi des chaînes de la captivité et de la servitude autre que celle de DIEU (autre façon d’expliquer la nécessité de la servitude envers DIEU).

« Vous n’adorez, au lieu de Lui, que des noms que vous avez nommés, vous ainsi que vos ancêtres, sans que Dieu y ait fait descendre d’autorité. Le jugement n’appartient qu’à Dieu. Il vous l’a commandé : vous devez n’adorez que Lui. Voilà la religion droite ; mais la plupart des gens ne savent pas. » (s 12, v 40)

« Et voilà que ton Seigneur a décrété : ‘ N’adorez que Lui. – De la bonté envers les père et mère : si l’un d’eux ou tous deux doivent atteindre la veillesse près de toi, alors ne leur dis pas : « Fi ! » et ne les repousse pas, mais dis-leur noble parole,’ » (s 17, v 23)

5- L’unicité fait honneur à l’Homme et le valorise.

“Voilà! Et quiconque exalte les interdits de Dieu, c’est mieux, pour lui, auprès de son seigneur ! – Or les bêtes, sauf ce qu’on vous a récité, vous ont été rendues licites : abstenez-vous donc de la souillure des idoles, et abstenez-vous de la parole de mensonge, sincères envers Dieu, ne Lui associant rien ; car quiconque associe à Dieu, c’est comme s’il était tombé du ciel, puis les oiseaux l’enlèvent, ou le vent le précipite, d’en haut, à le pulvériser. » (s 22, v 30-31)

« Voilà des révélations que ton Seigneur te fait, en fait de sagesse ! N’assigne donc pas auprès de Dieu autre dieu ; ou tu seras jeté dans la Géhenne, blâmé, déserté. » (s 17, v 39)

6- L’unité et l’harmonie de la vie de l’Homme et de son existence.

«  [et] vous voilà ensuite à vous entre-tuer et à chasser une partie des vôtres de leurs habitations, vous épaulant contre eux dans le péché et [dans] l’excès. S’ils venaient à vous prisonniers, vous les rachèteriez [comme cela vous est prescrit], or les chasser vous est [tout autant] prohiber : auriez-vous donc foi en une partie du Livre tout en mécroyant en une [autre] partie ? La sanction de tous ceux qui font cela parmi n’est autre alors qu’opprobre en la vie de ce monde, et au Jour de la résurrection, ils seront renvoyés au plus sévère tourment : Dieu n’est pas inattentif à ce que vous faites. » (s 2, v 85)

7- L’harmonie de l’Homme avec le monde qui l’entoure.

 “Que désirent-ils d’autre que la religion de Dieu? Alors que se soumet à Lui, de gré ou de force, tout ce qui est dans les cieux et la terre, alors que c’est vers Lui qu’ils seront ramenés ! » (s 3, v 83)

“N’as-tu pas vu que c’est devant Dieu que se prosternent tous ceux qui sont dans les cieux et tous ceux qui sont sur la terre, et le soleil, et la lune, et les étoiles, et les montagnes, et les arbres, et les animaux, ainsi que bien des gens ? [..]”(s 22, v 18)

 

 

 

L’esprit du monothéisme (3)

Classé dans : 1. L'islam,A~Musulmane~ — poussieresdetoiles @ 19:06

 

c) L’unicité sur le plan des programmes sociaux (économiques, politiques, …)

 1- Elle supprime à toute source non divine le pouvoir exclusif d’élaborer des programmes indépendants pour la vie et l’Homme.

“Mais non! Par ton Seigneur ! Ils ne seront pas croyants, qu’ils ne t’aient nommé juge de ce qui fait leurs disputes, puis qu’ils n’aient éprouvé nulle gêne de ce que tu auras décidé, et qu’ils se soient soumis de soumission. » (s 4, v 65)

“Et ce n’est pas à un croyant ni à une croyante, quand Dieu décide d’une affaire, et aussi Son envoyé, de se donner le choix sur leur affaire. Et quiconque désobéit à Dieu et à Son messager, s’égare alors, certes, d’un égarement manifeste. » [/i] (s 33 « les factions », v 36)

2- Elle supprime le droit de priorité sur la société et sur la vie de l’Homme à tout autre que DIEU.

« Et ceux qui ne croient pas disent : ‘L’Heure ne nous viendra pas.’ – Dis : ‘Mais, par mon Seigneur, si ! Très certainement, elle vous viendra : Il est connaisseur de l’invisible. Chose du poids d’un atome ne Lui échappe, ni dans les cieux, ni sur le terre. Et rien, de plus petit ni de plus grand, qui ne soit dans le Livre évident. » (s 34, v 3)

« Et si celui-là avait forgé quelques paroles à l’encontre de Nous, certes, Nous l’aurions saisi, de la main droite, ensuite, Nous lui aurions certes coupé l’aorte ! » (s 69, v 44 à 46)

“Dis: ‘En vérité, mon Office et  mon culte et ma vie et ma mort appartiennent à Dieu Seigneur des mondes. » (s 6, v 162)

“Non, vous n’avez d’autre ami que Dieu et Son messager, et les croyants qui établissent l’Office et acquittent l’impôt cependant qu’ils s’inclinent. » (s 5, v 55)

“Dis : ‘Je cherche protection auprès du Seigneur des hommes, Souverain des hommes, Dieu des hommes, » (s 114, v 1 à 3)

3- Elle signifie que DIEU est le propriétaire exclusif, absolu et originel de tous les bienfaits et de tous les trésors de l’univers.

 “- Dis : ‘A qui la terre appartient-elle, et ceux qui sont sur elle ? si vous savez.’

- Ils vont dire : ‘A Dieu’. – Dis : ‘Eh rien ! ne vous rappellerez-vous pas ? » (s 23, v 84-85)

“C’est Lui qui a crée pour vous ce qui est sur la terre dans sa totalité, puis qui s’est tourné vers le ciel et en a fait sept cieux harmonieusement formés ; Il a science de toute chose. » ( s 2, v 29)

“ (s 11, v 61) 

“Et ceux qui brisent l’alliance de Dieu après l’avoir engagée et rompent ce que Dieu a commandé d’unir et commettent le désordre sur terre, à ceux-là la malédiction, et à eux le mauvais de la demeure. » (s 13, v 25)

4- Elle signifie que les êtres humains ont un droit égal à l’exploitation des biens de la vie. (sourate 16 : Les abeilles)

 

En conclusion, l’unicité n’est pas seulement une vision philosophique, intellectuelle, non pratique, coupée de la vie et du mouvement des groupes humains et de l’activité de l’individu.

 

 

 
 

Il était une fois Gisèle |
la famille s'agrandit enfin! |
dominiqueetpascal |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Bienvenue chez Jacques BERTHET
| Garderie«les petites fleurs»
| Mariage Delphine et Yannick