Poussières d’étoiles

« La Famille du Prophète est à l’exemple des étoiles dans le ciel. Quand s’éteint une étoile, une autre s’allume. Dieu a parachevé pour vous Ses oeuvres et vous a fait voir ce à quoi vous aspiriez. » L’Imam Ali (as)

 

pedagogie montessori 28 août, 2010

Classé dans : 1.1. Montessori — poussieresdetoiles @ 11:01

 

La pédagogie Montessori

 

Maria Montessori, première femme médecin diplômée en médecine en Italie au début du siècle a passé sa vie entière à observer les enfants. Elle consacra son énergie à créer des établissements pour l’éducation des enfants et à dispenser ses connaissances par des conférences à travers le monde entier. Aujourd’hui, des milliers d’écoles Montessori ouvrent chaque jour leurs portes à de nombreux élèves dans tous les continents. Beaucoup d’éducateurs et éducatrices ont fait le choix de cette pédagogie. Car l’éducation Montessori est très différente de l’enseignement traditionnel, elle s’en distingue par des aspects fondamentaux que nous allons développer.

 

http://poussieresdetoiles.unblog.fr/2009/06/01/478/

 

 

 

L’esprit Montessori

Classé dans : 1.1. Montessori — poussieresdetoiles @ 10:59

 

L’esprit Montessori

“N’élevons pas nos enfants pour le monde d’aujourd’hui. Ce monde n’existera plus lorsqu’ils seront grands. Et rien ne nous permet de savoir quel monde sera le leur : alors, apprenons-leur à s’adapter.”

Maria Montessori – Pédagogie scientifique, tome 1- 1958

Le Dr. Maria Montessori pensait qu’aucun être humain ne pouvait être éduqué par une autre personne. L’individu doit agir lui-même ou il ne le fera jamais. Ainsi, il continue à apprendre longtemps après les heures et les années qu’il a passé dans une classe parce qu’il est motivé en lui-même par une curiosité naturelle et l’attrait de la connaissance. Il est donc essentiel de susciter et encourager dès le plus jeune âge cette démarche à l’origine naturelle, souvent altérée par des pédagogies peu ou pas adapté à l’enfant.

C’est ainsi que le Dr. Montessori sentit que le but d’une éducation durant l’enfance n’était pas “d’emplir l’enfant” mais plutôt de cultiver son propre désir d’apprendre. Il faut que l’enfant édifie lui-même sa personnalité et qu’il développe ses facultés motrices et intellectuelles.

C’est pourquoi l’adulte doit avoir une confiance complète dans les forces de l’enfant, respecter sa liberté d’action, son rythme propre et préparer l’ambiance nécessaire et favorable à son développement.

Les périodes sensibles

Les enfants traversent tous des « périodes sensibles ». Il s’agit de sensibilités spéciales en voie d’évolution, des moments de la vie de l’enfant où celui-ci est tout entier « absorbé » par une sensibilité particulière à un élément précis. Ce sont des périodes passagères. Il est primordial que l’ambiance (l’environnement) offre au bon moment à l’enfant les moyens de se développer.

Selon Maria Montessori, « si l’enfant n’a pu obéir aux directives de sa période sensible, l’occasion d’une conquête naturelle est perdue à jamais ». Pendant ces périodes sensibles, l’enfant assimile telle ou telle acquisition. Si l’enfant est aidé à ce moment précis, l’apprentissage se fait en profondeur. Mais si l’enfant ne trouve pas les éléments (dans l’ambiance et le matériel) qui répondent à son besoin du moment, la sensibilité s’étiolera progressivement.

Pour en savoir plus :

http://pagesperso-orange.fr/planete.anthony/vieprof/montessori/pageguidemontessori.htm

 

 

Les périodes sensibles

Classé dans : 1.1. Montessori — poussieresdetoiles @ 10:58

 

Les périodes sensibles

 

Une autre observation du Dr. Montessori, qui a été renforcée par des recherches actuelles, est l’importance des périodes sensibles pour les premiers apprentissages. Ce sont des périodes de fascination intense pour apprendre un caractère ou un savoir-faire particulier, tel que monter et descendre les marches, mettre des choses en ordre, compter et lire. C’est plus facile pour un enfant d’apprendre une chose particulière pendant la période sensible correspondante plutôt qu’à n’importe quel autre moment de sa vie. La classe Montessori profite de ce fait en laissant l’enfant libre de choisir ses propres activités qui correspondent à ses périodes personnelles d’intérêt.

 

Période de vie utérine : le bébé sera sensible tout au long de la grossesse aux contacts avec sa mère. Ne vous privez pas de toutes activités sensorielles avec lui. Chantez pour lui, parlez lui et surtout à voix haute. essayez de rentrer en contact

 

De la naissance à 6 mois : il existe en dehors et a besoin de protection, d’être porté, contre sa mère notamment, le plus souvent possible. Les massages, portages, chant toujours, balancement, bercement, toutes les activités de contact sont importante. Il aime suivre ses parents dans leurs activités. Contre eux il se sent en sécurité. Respecter son rythme et ses besoins est fondamental. Il vit dans un monde sensoriel.

 

9 mois : le bébé se lance parfois dans des activités préparatoires à la marche. Il rampe, il commence une exploration systématique. Il essaie de saisir seul, de manger seul avec ses moyens qu’il perfectionne tous les jours. Il babille depuis longtemps déjà, mais l’acquisition du langage va se faire sur plusieurs années et à des rythmes très différents selon les enfants. C’Est la période de tout ce qui se pousse. Il faudra à ce moment rendre sécuritaire son environnement. Le travail d’exploration est très important. Et à cet age un enfant ne peut pas entendre n non, ou une injonction verbale. Le bébé aime sortir et avoir des activités avec ses parents

 

18 mois : a ce stade l’enfant a acquis une certaine forme de déplacement. Il aime s’entraîner. Il est très actif, tout l’intéresse et comme il se déplace, des conflits peuvent survenir, c’est la raison pour laquelle il est essentiel de rendre l’environnement vivable, pour vous et pour lui. Il doit pouvoir découvrir inlassablement. Bien sûr il aime toujours les contacts et le portage, mais petit à petit il a des activités supplémentaires.


2 ans : il a accompli un grand travail de croissance. Il s’affirme, et dit non très souvent. Il vit des grades frustrations, et des crises de rage. Il veut imiter les adultes qui le guident. Il veut faire seul. C’est la période sensible de l’ordre. Toutes les activités de la maison l’intéressent, le balayage, trier, laver des légumes, etc. Ne lui refusons pas notre aide lorsqu’il s’est lancé dans une entreprise trop importante pour lui, sous le prétexte qu’il demande à agir seul.
Il joue souvent avec d’autres enfants, mais il ne peut pas encore prêter. Obliger un enfant au prêt, c’est le fixer dans son attitude de non prêt pendant de longues années.

 

3 ans : A trois ans l’enfant se perfectionne, il devient méticuleux, il absorbe toujours l’ambiance dans laquelle il vit. Plus que jamais les enfants préfèrent les activités de la vie courante aux jouets qui leurs sont proposés. La période sensible du langage se poursuit jusqu’à 6 ans. L’enfant aux travers de ses jeux effectue toujours un travail de recherche et d’apprentissage. Il est plus intéressé par exemple au processus de fabrication d’un objet qu’au résultat.

 

De 3 à 6 ans : il continu de se perfectionner. Il va souvent montrer de l’intérêt pour apprendre des notions qui lui permettront par exemple de communiquer. Entre quatre et six ans il est possible que se déclenche une période ou l’enfant se passionne pour l’écrit. L’écoute de ce qu’il manifeste peut donner une orientation à vos son age. C’est lui-même qui l’abandonnera qu’il ne peut encore l’aborder.

 

De 6 à 11 ans : l’enfant construit en lui ce que Maria Montessori appelle « l’homme moral »C’est une construction interne qui doit de faire, une notion de justice aussi qui prend une dimension pour lui. Il cherche à se situer dans l’espace et dans le temps. Il est capable d’appréhender l’abstraction. Le travail des mains est toujours essentiel.

 

 

 

Décalogue de l’éducation selon Maria Montessori 11 janvier, 2010

Classé dans : 1. Pedagogies,1.1. Montessori — poussieresdetoiles @ 20:34

 

Décalogue de l’éducation selon Maria Montessori

 

1. Ne touchez jamais l’enfant sauf s’il vous y invite (d’une manière ou d’une autre).

2. Ne dites jamais de mal d’un enfant devant lui ou en son absence.

3. Concentrez votre effort à renforcer et à aider le développement de ce qui est positif en l’enfant.

4. Mettez toute votre énergie dans la préparation du milieu, prenez en soin régulièrement d’une façon méticuleuse.
Aidez l’enfant à établir de bonnes relations avec le milieu.
Montrez lui l’endroit ou le matériel se range et indiquez lui comment il doit s’en servir.

5. Soyez toujours prêt(e) à répondre à l’appel de l’enfant qui a besoin de vous, écoutez et répondez toujours à l’enfant qui a recours à vous.

6. Respectez l’enfant qui fait une erreur et qui peut, sur le moment se corriger de lui-même, mais arrêtez fermement et immédiatement tout mauvais usage du matériel et toute action qui met en danger l’enfant, son développement, ou les autres enfants.

7. Respectez l’enfant qui se repose ou observe les autres travailler, ou réfléchit à ce qu’il a fait ou fera. Ne l’appelez pas et ne le contraignez pas à une autre forme d’activité.

8. Aidez ceux qui cherchent une activité et n’en trouvent pas.

9. Présentez inlassablement des activités à l’enfant qui les a refusées auparavant ; aidez-le sans cesse à acquérir ce qu’il n’a pas encore et à surmonter ses imperfections, faites tout ceci en animant le milieu avec soin ; en ayant volontairement une attitude réservée, en usant de mots aimables ; et en étant une présence aimante. Faites que votre présence et votre disponibilité soient ressenties par l’enfant qui cherche, et demeurent cachées à celui qui a déjà trouvé.

10. Traitez toujours l’enfant avec la plus grande politesse et offrez-lui le meilleur de ce dont vous disposez.

 

 

 

Montessori 1 juin, 2009

Classé dans : 1. Pedagogies,1.1. Montessori,D~Petit ecolier~ — poussieresdetoiles @ 18:27

 

La pédagogie Montessori

 

Maria Montessori nous a laissé des outils pédagogiques considérables : un ensemble d’ouvrages scientifiques traitant du développement de l’enfant et du matériel prévu pour l’enseignement.

Ces outils sont utilisés par bon nombre d’instituteurs, éducateurs, professeurs et même parents comme des supports au développement de l’enfant.

L’éducation selon la méthode de Maria Montessori développe de nombreux principes positifs chez l’enfant, principalement :
· L’amour du travail
· L’autonomie
· Le respect de soi-même et des autres
· Les capacités sensorielles
· L’auto-discipline

Ces points forts se retrouvent dans toutes les classes Montessori, alors que dans l’éducation traditionnelle seules une ou deux de ses qualités sont choisies comme objectifs de l’enseignement.

Nous allons présenter brièvement dans cet article chacun de ses développements et voir comment ils sont mis en oeuvre dans les classes Montessori.

 

1 Le développement de l’amour du travail
« L’activité de l’enfant est poussée par son propre moi et non pas par la volonté de la maîtresse » Maria Montessori dans l’esprit absorbant
Pour favoriser l’amour du travail chez l’enfant, l’éducation Montessori n’impose pratiquement pas de limite à la démarche personnelle de l’enfant.
Ainsi, s’il le souhaite, l’enfant peut démonter et remonter chaque jour la tour de cubes jusqu’à ce qu’il ait atteint son propre objectif. Il prend le temps de déplacer chaque cube depuis l’étagère, de le placer sur le tapis pour réaliser l’exercice. A la fin de ce dernier il replace correctement le matériel qu’il a utilisé sur l’étagère à la place précise prévue à cet effet.
L’enfant répète les exercices qu’il a choisi autant de fois et autant de temps qu’il le souhaite. Dans une classe Montessori, l’enfant est une véritable fourmi. Il est acteur de son propre apprentissage, et sa concentration n’a d’égale que dans son amour à aller au bout des exercices.
En n’imposant pas de limite à la répétition d’un travail, la pédagogie Montessori évite les inhibitions qui empêchent le développement naturel de l’amour du travail…

 

2 Le développement de l’autonomie de l’enfant
L’apprentissage de l’autonomie est un point clé dans l’éducation de l’enfant. La pédagogie de Maria Montessori le met en exerbe dès le plus jeune âge de l’enfant.
« Nous pensons qu’il ne peut pas marcher, et nous le portons dans nos bras; qu’il ne peut pas travailler, et nous travaillons pour lui : si bien qu’au seuil de la vie, nous lui donnons un complexe d’infériorité. »Maria Montessori dans l’esprit absorbant.
Dans une classe Montessori, l’enfant choisit son propre travail.
L’environnement préparé est le concept clé de la pédagogie de Maria Montessori. Chaque objet présent dans la classe a été pensé pour l’enfant.
L’aménagement spatial de la classe lui-même a pour objectif de permettre le développement de l’autonomie de l’enfant. Autonomie à se mouvoir, à se poser (l’enfant décide de travailler assis sur une chaise ou un tapis, debout à écouter et observer les autres).
L’enfant peut travailler avec qui il souhaite, seul ou en petits groupes improvisé. Il parle à qui il veut, il travaille avec d’autres enfants, seul ou avec un éducateur Montessori.
L’enfant situe sa propre vitesse d’apprentissage, il apprend à connaître son niveau de connaissance et à ne pas brûler les étapes d’acquisition des savoirs. Le matériel auto-correctif est là pour l’y aider.

 

3 Le développement du respect de soi-même et des autres
Favoriser le respect de l’environnement est un point essentiel dans la pédagogie de Maria Montessori. Elle pensait construire la paix en aidant l’enfant pour [...].
Le respect de matériel et du travail des autres est très tôt expliqué à l’enfant car il est à la base du fonctionnement de la pédagogie. Il n’y a qu’un cube du binôme dans une classe Montessori : l’enfant doit attendre que le matériel soit disponible. Ce matériel est beau, rare et fragile : il développe l’oeil, la patience et l’attention de l’enfant.
Dans la classe tout le monde parle tout bas afin de ne pas perturber la concentration des autres.
« L’activité de l’enfant est poussée par son propre moi et non pas par la volonté de la maîtresse » Maria Montessori dans la pédagogie scientifique.

 

4 Le développement des capacités sensorielles
Le matériel développe tous les sens de l’enfant. Le toucher, l’ouie, l’odorat, la vision, le goût.L’enfant découvre par lui-même des concepts de bases de mathématiques ou de physique par le sensoriel.
L’éducation sensorielle est nécessaire, comme base de l’éducation esthétique et de l’éducation morale. « En multipliant les sensations et en développant la capacité à apprécier les plus infimes différences entre les stimulants, on affine la sensibilité. » Maria Montessori dans la pédagogie scientifique.

 

5 Le développement de l’auto-discipline
 » L’obéissance contrainte de l’enfant à la maison et à l’école, une obéissance qui ne prend pas en compte les droits de la raison et de la justice, prépare un adulte qui se résignera à n’importe quoi et à tout. »
Maria Montessori dans l’Education et la paix.
L’environnement et la méthode encouragent l’auto-discipline. L’ambiance incite l’enfant à se contrôler, à dominer ses gestes, ses déplacements, son énergie. Très tôt l’enfant apprend à soulever et ranger sa chaise dans le profond silence.
Grâce à ses principes, l’éducation Montessori permet un développement naturel des valeurs positives chez l’enfant. Et comme ce processus est naturel, il est ancré durablement dans chaque enfant.
L’élément central de la pédagogie Montessori est de « laisser le contrôle à l’enfant« . En effet, celui-ci sait déjà intuitivement comment mener son apprentissage, il a simplement besoin d’un environnement qui favorise sa démarche.

 

« La conception de liberté qui doit inspirer la pédagogie doit être universelle : c’est la libération de la vie réprimée par les obstacles innombrables qui s’opposent à son développement harmonieux, tant organique que spirituel. « 
Maria Montessori dans « la pédagogie scientifique ».

 

Pour en savoir plus : http://www.emmi91.fr/doku.php?id=la_pedagogie:Accueil

http://blog.montessori.fr/la-methode/

 

 

Montessori sur le net

Classé dans : 1. Pedagogies,1.1. Montessori,D~Petit ecolier~ — poussieresdetoiles @ 18:26

 

Petite sitographie :

Sur www.montessorienfrance.com vous trouverez de nombreuses astuces pour aider chaque jour votre enfant à acquérir de plus en plus d’autonomie, aussi du matériel pédagogique à fabriquer vous-même à la maison et un livre complet en ligne :

http://www.montessori.fr/article.php3?id_article=12

Des blogs :

http://www.conseils-d-education-montessori.com/articles-blog.html

http://bebeliv.blogspot.com/

http://ecole-lubienska.blogspot.com/

http://montessoritarn.canalblog.com/

http://thelearningark.blogspot.com/

http://ecoleauxpapillons.blogspot.com/

http://baytimadrassati.over-blog.com/

http://montessoritarn.canalblog.com/

http://web.me.com/gmhbarbier/iWeb/JournalMontessori/Index.html

http://montessorichezlespetitspois.blogspot.com/

http://montessoria.blogspot.com/

http://balthazarandco.blogspot.com/

http://montessorietcomp.canalblog.com/

http://www.ecole-et-cabrioles.com/

http://www.itsy-bitsy-spider.net/

http://www.lebloghomeschooling.com/

http://apprendre-a-la-maison.eklablog.com/

http://mamabeille.blogspot.com/

http://ptiteecolehilal.canalblog.com/

http://madrassatuna.over-blog.com/

http://mamancouleur.over-blog.com/

http://monptitchat.over-blog.fr/

http://baytimadrassati.over-blog.com/

http://ecollogis.blogspot.com/

http://mllefoulbazard.blogspot.com/

http://lilifersen.wordpress.com/montessori/ et http://sixpiedssurterre.wordpress.com/

http://selmaroc.over-blog.com/

http://makimura78.bloxode.com/

http://lapetitecrecheadomicile.over-blog.com/

http://ecoleschtroumpfs.canalblog.com/

Pour les tout-petits : http://bebeliv.blogspot.com/

http://lespetitspasdemontessorien.blogspot.com/

Fabrication de matériel :  http://aidalavie.blogspot.com/

Des formations :

http://www.educationmontessoriformation.com/

http://www.montessori-formations.fr/

http://www.formation-montessori.eu/index.htm

http://ateliergrainedecurieux.blogspot.com/2010/01/planning-des-formations-l-atelier.html

Des cours en anglais :

http://homepage.mac.com/montessoriworld/mwei/Course1/VideoCourse1/The_Course.html

Albums en anglais :

http://mondorfment.blogspot.com/2010/02/6-9-elementary-montessori-albums.html

Des groupes yahoo :

http://cf.groups.yahoo.com/group/muslimhomeschooling/  et sous-groupes

http://fr.groups.yahoo.com/group/montessori_en_Belgique/

http://cf.groups.yahoo.com/group/materiel_montessori/

http://fr.groups.yahoo.com/group/shiahomeschooling/  et sous-groupes

Des forums :

http://montessori.forum-actif.net/

http://montessorimuslima.forumactif.com/

De nombreuses photos de mise en situation : http://www.flickr.com/photos/8471692@N07/

Ateliers de soutien scolaire :

http://web.mac.com/gmhbarbier/iWeb/lajoiedapprendre/Bienvenue.html

par l’auteur du Journal Montessori

D’autres liens ici :

http://poussieresdetoiles.unblog.fr/2009/06/04/sur-le-net-2/

 

 

La leçon en 3 temps

Classé dans : 1. Pedagogies,1.1. Montessori,D~Petit ecolier~ — poussieresdetoiles @ 18:25

 

La leçon en 3 temps


L’éducation commence dès la naissance. Amener à maturité le potentiel humain est un pari qu’il faut prendre de bonne heure si on veut le gagner.
Ce n’est pas l’âge de votre enfant qui doit vous guider mais l’enfant lui-même, ses aptitudes, son caractère, sa vivacité d’esprit, ses difficultés…
L’enfant est un individu, avec ses besoins et ses humeurs. La qualité de l’enseignement et son adaptation à la situation sont essentiel mais votre propre sensibilité, votre bonne organisation joueront un rôle important dans le progrès qu’il accomplira.
Une bonne connaissance est fondée sur la répétition.

Il faut laisser l’enfant progresser à sa propre allure, apprendre et découvrir le plus possible par lui-même. Soyez disponible lorsqu’il a besoin d’aide, mais ne cédez pas à la tentation d’intervenir et d’intercaler trop souvent des avis bien intentionnés mais qui brisent l’élan. Minimisez les erreurs de l’enfant et corrigez-les sans lui donner l’impression qu’il n’est qu’un incapable et un sot. La patience, l’intérêt et l’enthousiasme avec lesquels vous accueillerez ses résultats auront une grande influence sur son désir d’apprendre. Il faut que votre enfant envisage les études comme une expérience exaltante et un défi à relever.

La leçon en 3 temps

Le but de la leçon en 3 temps est d’enseigner les nouveaux concepts par la répétition, afin d’aider ainsi l’enfant à mieux comprendre les diverses données telles qu’elles lui sont présentées. Cela permet aussi à l’enseignant de voir jusqu’à quel point l’enfant saisit et assimile ce qu’on lui explique.
On utilise ordinairement trois ou quatre objets différents à la fois. Si l’enfant semble ne pas comprendre l’une des étapes de l’exercice, il faut la reprendre afin de toujours bien s’assurer qu’elle est parfaitement bien assimilée avant d’aborder la suivante.


1er temps : reconnaissance de l’identité : établir l’association entre l’objet montré et son nom : « C’est le… », en donnant l’information lentement.


2e temps : reconnaissance des différences : pour être sûr que l’enfant a compris, dites : « Donne-moi le… » ou
« Montre-moi le… », d’abord dans l’ordre puis dans le désordre.


3e temps : discrimination entre plusieurs objets qui se ressemblent : pointer un objet en demandant : « Qu’est-ce que c’est ?»

 

Mémo:

 

3temps2.jpg

 

Réf. : L’école Montessori chez soi, Elisabeth G. Hainstock

Voir aussi :

http://sylviedesclaibes.com/2012/11/19/le-lecon-en-trois-temps/  etoile.gif

http://montessorichezlespetitspois.blogspot.com/2007/09/la-leon-en-trois-temps-dans-le-vif-du.html

http://web.mac.com/gmhbarbier/iWeb/JournalMontessori/Journal%20Montessori/88C5A9D9-982A-4124-BD6C-7E40AA237CB5.html

 

 

 
 

Il était une fois Gisèle |
la famille s'agrandit enfin! |
dominiqueetpascal |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Bienvenue chez Jacques BERTHET
| Garderie«les petites fleurs»
| Mariage Delphine et Yannick