Poussières d’étoiles

« La Famille du Prophète est à l’exemple des étoiles dans le ciel. Quand s’éteint une étoile, une autre s’allume. Dieu a parachevé pour vous Ses oeuvres et vous a fait voir ce à quoi vous aspiriez. » L’Imam Ali (as)

 

Héros musulmans 5 septembre, 2011

Classé dans : 4. Heros musulmans — poussieresdetoiles @ 18:53

 

p18.gif

 

Les Héros Musulmans

 

L’histoire musulmane regorge de grands scientifiques qui sont de bons exemples pour nos enfants.

Ressources :

http://www.1001inventions.com/index.cfm?fuseaction=main.viewSection&intSectionID=309

Teacher’s pack : http://www.1001inventions.com/index.cfm?fuseaction=main.viewSection&intSectionID=254

http://www.muslimheritage.com/Default.aspx

http://www.shininghistory.com/search/label/Chemistry
 
Les grandes figures de l’islam :

http://fr.wikipedia.org/wiki/Al-Biruni et liens en bas de page.

Biographies de savants :

Les héros du savoir : http://classes.bnf.fr/dossitsm/biograph.htm

http://www.infoscience.fr/histoire/biograph/biograph_som.html

Les mathématiciens qui ont fait les mathématiques d’aujourd’hui : http://ens.math.univ-montp2.fr/SPIP/Gens

Scientifiques musulmans :

http://www.se-chercher.com/pages/Les_promoteurs_de_lesprit_scientifique_dans_la_civilisation_islamique-4040210.html

http://www.al-islam.org/encyclopedia/newindex.html

puis cliquer Islamic Scientists (chapitre 11).

 1000 ans avant Clément Adler, le père de l’aviation moderne, Abbas ibn Firnass a réussi à voler :

http://fr.wikipedia.org/wiki/Abbas_Ibn_Firnas

Al Khwarizmi : http://islamstory.canalblog.com/archives/2010/01/26/16680181.html

Jâbir Ibn Hayyân : http://islamstory.canalblog.com/archives/2010/01/24/16638782.html

Découvertes en pays d’islam :

 Le projet « Les découvertes en pays d’Islam » propose aux élèves de cycle 3 et de collège (6° et 5°) d’étudier une découverte ou invention scientifique de l’âge d’or de la science arabe (VIIe – XVe siècle) .

 

 

 

Classé dans : 4. Heros musulmans — poussieresdetoiles @ 18:51

 

Chimie et alchimie 


En arabe, un même mot les désigne: kimiyã. Les pratiques alchimistes sont souvent perçues tantôt comme du charlatanisme, tantôt comme un balbutiement de la chimie moderne. Or, il faut distinguer deux dimensions de l’alchimie: l’une technique, dont certaines expériences en pharmacopée ou en métallurgie sont à l’origine de notre science de la matière; l’autre, spirituelle, qui n’est pas un ancêtre de notre positivisme, mais une science de l’âme, qui prend pour support symbolique une opération chimique ou la pratique d’un métier (céramique, métallurgie ou autres).

L’alchimie repose sur la correspondance entre la transformation d’une matière et une recréation spirituelle du psychisme et du corps.

L’accomplissement spirituel est une transmutation: l’âme, impure comme du plomb, devient pure et lumineuse comme de l’or. Héritée de l’Antiquité, la distillation a été perfectionnée par les savants musulmans. Les connaissances chimiques ont permis la création du savon, des huiles essentielles, des cosmétiques. Le pétrole ou le naphte, que l’on pouvait trouver affleurant sur le sol, était déjà exploité depuis l’Antiquité. Le pétrole était alors utilisé pour calfater les navires, imperméabiliser des constructions ou rendre les flèches inflammables. Des lampes à pétrole du IIe mil. ont été retrouvées à Dezful.

 

Jãbir Ibn Hayyãn, le père de la chimie, est l’un des alchimistes les plus connus. Surnommé Geber par le Moyen Age, il vécut en Irak au VIIIe s. Le VIe Imam des chiites (Jafar) aurait été son maître. On lui attribue des centaines de traités sur les arts techniques et hermétiques et plusieurs inventions, tels que l’acide nitrique, le sel alcali ou le nitrate d’argent. Mais pour lui, l’alchimie est surtout une connaissance spirituelle de la création, de l’âme et de Dieu.

 

Source : RINGGENBERG. Patrick, Guide culturel de l’Iran, éd. Rowzaneh, Téhéran, 2005, P.112.

http://www.tebyan.net/index.aspx?pid=178818
 

 

 

L’Age d’or 9 mai, 2010

Classé dans : 4. Heros musulmans — poussieresdetoiles @ 11:18

 

 L’Age d’or

 

L’histoire a tenté d’effacer de ses corpus l’apport au progrès de l’esprit et de l’humain offert par la Civilisation islamique, celle que Voltaire et Frédéric II (Le Grand) ont appelé à juste titre : « la civilisation la plus florissante de l’univers ».

Cette Civilisation a duré 8 siècles : deux fois et demi plus longtemps que celle des grecques ou celle des romains ! Alors que l’histoire occidentale tente de propager dans l’esprit de nos enfants que la modernité trouve son origine dans les civilisation grecs ou romaine, elle a savamment, ou plutôt pernicieusement, remplacer le terme « Age d’or » qui correspond à la civilisation islamique par « Age des ténèbres ».

 

Vidéo : Plus de 1001 inventions islamiques ou l’Age d’or pour la civilisation mondiale

 

Vu sur http://www.al-imane.org/showthread.php?t=9903

 

 

Héros contemporain 16 mars, 2009

Classé dans : 4. Heros musulmans,C~Petit musulman~ — poussieresdetoiles @ 18:50

 

Professeur Hessabi:

un mémorisateur coranique qui continua jusqu’à la fin de sa vie, ses recherches scientifiques et coraniques

 

Aperçu sur la vie du professeur Hessabi, un mémorisateur coranique qui continua jusqu’à la fin de sa vie, ses recherches scientifiques et coraniques.

Né le 24 février 1902, à Téhéran, on le nomma Seyed Mahmoud, orphelin de père dès la petite enfance, il fut élevé par sa mère ainsi que ses frères et sœurs, dans une grande pauvreté.

Seyed Mahmoud aimait beaucoup le Coran, et avec l’aide de sa mère, il l’apprend dans sa totalité dans l’enfance. Ses études sont brillantes et à 17 ans, il passe avec succès sa première licence de littérature.

Pendant les six années qui suivent, ils obtient six diplômes universitaires, dans les ponts et chaussées, l’architecture, les mathématiques, l’astronomie, la biologie, les mines, l’électricité et finalement devient Docteur en Physiques, alors qu’il n’a que 25 ans.

Il se consacre ensuite à ses recherches de physiques, et présente pour la première fois dans le monde, la théorie de « l’infinité des particules », sous la direction du célèbre professeur et du plus grand physicien du monde, Albert Enstein.

Le professeur Hessabi avait un grand respect pour le Coran et se servait de ses versets ou des paroles des Saint Imams, lors de ses discussions scientifiques.

Une de ces réunions était celle qui avait lieu chaque semaine chez lui, et qui réunissait les professeurs des centres d’enseignement islamique et des universités, et à laquelle participaient le professeur et martyr Shahid Mottahari, et l’Allameh Mohamad Taghi Ja’fari.

Le professeur Hessabi était un homme silencieux et affable, modeste et sérieux, qui encouragea ses enfants dès le plus jeune âge à apprendre le Coran et à respecter les enseignements religieux.

Il leur demandait de lire le Coran avec un bel accent arabe et de connaître le sens des versets. Ce savant lisait aussi par cœur, les recueils de poèmes iraniens de Hafez et de Sa’adi, et parlait couramment le français, l’arabe, l’anglais et l’allemand. Il se servait dans ses études du sanskrit, du latin, du grec, de l’ancien persan, du turc, de l’avesta, de l’italien et du russe.

Il reçut la plus haute décoration française et en Iran, fut récompensé pour ses travaux et surnommé « le père de la physique » en 1987. Il fut ensuite reconnu comme le plus grand physicien du monde en 1990.

Décédé en 1992, après une vie de travail, il reste un modèle pour les étudiants et les chercheurs, et un modèle de foi pour tous les musulmans.

Source : http://www.iqna.ir/fr/news_detail.php?ProdID=200695

 

 
 

Il était une fois Gisèle |
la famille s'agrandit enfin! |
dominiqueetpascal |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Bienvenue chez Jacques BERTHET
| Garderie«les petites fleurs»
| Mariage Delphine et Yannick